Tél:+228 92 42 51 78
latest

18 janv. 2020

PUDC : ANADEB offre un marché moderne à la préfecture de Blitta


Dans le souci de permettre aux populations de la préfecture de Blitta, située à 267 km au nord de Lomé, de vaquer dans la quiétude à leurs activités commerciales, l'Agence Nationale d’Appui au développement à la Base (ANADEB) leur  a offert un marché moderne. Ledit marché a été inauguré, le jeudi 16 janvier 2020, en présence des autorités locales, des leaders communautaires et d'une foule des grands jours. 

La construction de ce marché s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC). Ce joyau offert aux communautés est doté de huit  hangars de type préfectoral, dix-neuf hangars de type cantonal réhabilités, un bloc de dix boutiques, un bloc administratif, une boucherie, deux abris bétails, deux blocs de latrines, quatre magasins de stockage, un forage photovoltaïque avec superstructure, un dépotoir intermédiaire et une clôture de façade. Des ouvrages d'assainissement et un dallage au sol dans les allées de circulation, pour éviter l'inondation du marché en période de pluies. Ces travaux permettront de préserver la salubrité du site du marché, d'améliorer l'hygiène alimentaire et corporelle des usagers et de réduire les distances, les peines et les délais d'accès à l'eau dans le marché.

"La mise en place de cette infrastructure marchande vient contribuer à l'amélioration du cadre de travail des commerçants. Elle pallie le problème d'exiguïté et d'occupation anarchique des espaces dans le marché actuel et dans ses alentours .Elle offre une plus grande sécurité aux marchandises face aux intempéries et aux sols, et constitue un levier pour l'accroissement des activités commerciales de la population marchande de toute la préfecture de Blitta et ses environs", a précisé Mazalo Katanga, directrice générale d’ANADEB. 

D'un coût total de 445 millions de francs CFA, la construction de ce marché a été totalement financé par le PUDC qui a pour objectif d'améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones reculées où il y manque d'infrastructures et services sociaux économiques de base.

545 millions investis dans la région centrale (préfectures de Blitta et de Sotouboua), à travers l'accompagnement de lANADEB dans le cadre du PUDC.

Isidore AYEKO
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire