Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 janv. 2020

Togo : Avec le PASA, la ferme de Komi Hounzouké a survécu


Komi Akovi Hounzouké est éleveur, propriétaire de  la ferme piscicole et d’élevage "Togo Végétation"  à Aklomé Toulassi Kopé dans la préfecture du Bas-mono. Pour développer ses activités, il a bénéficié du soutien technique et financier du Programme d'appui à la sécurité alimentaire (PASA).
 
Il s'est lancé dans l'élevage depuis 2004 dans le village de Djakpata Kondji dans le canton d’Afagnagan. Dans sa ferme "Togo Végétation", il produit des pépinières de plants fruitiers et d’ombrage. Ces plants, il les reçoit gratuitement dans le cadre du soutien du PASA. 

De retour dans son village à Attitogon en 2009 pour l’implantation de sa ferme, Komi  Houzouké a fait face à d'énormes difficultés. Il s'agit de l’extermination de son jardin de salades, choux, carottes etc. Ceci l'a amené à se  lancer dans l’agriculture et la production des pépinières.

"J’ai eu des difficultés avant de m’installer avec mes propres fonds. J’ai vu mon jardin partir et mes alevins mourir. Les difficultés sont nombreuses. C’est ainsi que les autorités qui venaient s’approvisionner chez moi m’ont conseillé les services techniques des projets du gouvernement ", a expliqué Komi Akovi Hounzouké.

Les difficultés rencontrées ont retardé le développement de la ferme "Togo végétation". Mais Komi Akovi Hounzouké surmontera tout grâce au financement de  3 400 240 400 FCFA du PASA en 2011, ce qui redonnera vie à sa ferme.
Avec ce financement, il a relancé toutes les activités. En l'occurrence l’élevage de poulets locaux, l’agriculture, la conservation naturelle du maïs et des céréales.
 
"J’ai fait des étangs, irrigués d’eau et j’y ai lis des alevins. Sans vous mentir, aujourd’hui, j’ai plus de 7000 alevins qui seront commercialisés si tout va bien au moment de la pâque prochaine. Je rappelle que j’ai commencé avec 280 et 240 ont résisté, l’année passée c’était 4500 ; c’est juste pour vous dire que je prospère", ajouté Hounzouké.

Avec la nouvelle configuration de sa ferme et la hausse de rendement, Komi Akovi Hounzouké subvient facilement à la scolarisation de ses 5 enfants, et répond aux besoins de la maison.

"Je peux vous affirmer que je m’en sort avec ma petite famille. Je supporte la scolarisation de mes enfants et je subviens jusque-là aux petits besoins de ma famille. C’est aussi le moyen de vous dire que je mange aussi bio. Car je prépare aussi de la provende, son pour les animaux. J’élève aussi les poulets et je ne consomme que du bio", a-t-il confié.

Pour aujourd'hui l’essentiel est d’agrandir encore sa ferme, remplir le restant des étangs et en faire d’autres afin de servir tout le Togo.

Pour ce faire, il recherche un nouveau financement pour agrandir ses pépinières, accueillir des jeunes qui veulent se faire former dans le domaine, changer l’état de son élevage de poulets locaux et installer son incubateur (pondeuses).

Elom Kpogli (stagiaire)

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire