Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 janv. 2020

Togo : Gerry Taama appelle à l’équipement des pêcheurs

L’honorable Gerry Taama  a décidé de vivre la réalité de pêche moderne et traditionnelle pour mieux défendre leur cause au besoin, à l’Assemblée nationale. C’est dans cette perspective qu’il a passé une journée entière en mer avec l'équipage d'une pirogue traditionnelle, en compagnie de l'honorable Vincent Ameganvi.
 
L'objectif premier de cette initiative est de vivre le quotidien des pêcheurs qui ravitaillent la population en poissons frais. Il s’agit aussi de faire une comparaison avec les techniques de pêche moderne et traditionnelle.
Au terme de cette journée sur la mer, le N° 1 du parti Nouvel engagement togolais (NET) tire trois leçons.

«La première est que la pêche en mer au Togo est dominée par les étrangers, majoritairement les ghanéens. Léon, le capitaine talentueux de la pirogue qui nous a amené, est le seul togolais à commander un équipage à Aného. La seconde est que les techniques sont rudimentaires et empiriques. La palangrotte est systématique sur les petites pirogues, (les grandes utilisent les longs filets que nous connaissons à Lomé) avec des morceaux de poissons comme appât (ils les appellent sardine mais j'en suis pas certain) et ils capturent toutes sorte de poissons. Les équipages n'ont pas de GPS, ni de sondeurs mais ils arrivent à retrouver des spots et à naviguer sans outils spécifiques et la troisième est que c'est un métier à risques. Ils partent souvent pour trois jours en mer, avec un seul moteur, sans radio, et ils vont très loin, parfois du côté du Benin. S'ils tombent en panne, ils feront alors face à de grandes difficultés. Impossible de joindre qui que ce soit, et de donner sa position », a-t-il déclaré.

Face à cette situation le député estime que  le ministre en charge de la pêche  doit intervenir en faveur des pêcheurs  parce que, précise-t-il « il faut qu’ils soient mieux équipées et organisés. Il y a régulièrement des pêcheurs qui meurent. Or il est sans doute plus sain d'acheter du poisson frais pêché dans nos mers que le congelé dont on ne connait pas l'origine».

Esaïe EDOH
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire