Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 janv. 2020

Togo : Grâce aux comptes mobiles, les populations ont accès aux services financiers


Le numérique constitue de nos jours, un outil indispensable dans tous les domaines. Le Togo tout comme beaucoup de pays, met les bouchées doubles pour permettre à la population d’en tirer profit.  Sur le plan financier, le pays a enregistré des succès en matière de comptes mobiles, ce qui garantit davantage l’accès des populations au service financier. 
 
Le taux de Togolais âgés de plus de 15 ans détenteurs d’un compte dans une banque, une microfinance ou un service postal (Eco CCP notamment) a connu un bond de 24%. Il passe de 50% à 74%, de 2014 à 2019. Ces données ont été rendues publiques lors de la 3è session du Conseil National de Crédit (CNC) tenue en octobre 2019.

Ce progrès enregistré sur les cinq dernières années révèle également une évolution du taux d’accès des Togolais aux services financiers, de 2018 à 2019. « Les statistiques montrent qu’au Togo, un peu plus des 2/3 de la population âgée de 15 ans et plus, ont accès aux services financiers», avait déclaré Kossi Tenou, directeur national de la BCEAO à l’occasion de la semaine nationale de l’inclusion financière en 2018.

Cette amélioration est également le fruit du dynamisme du secteur bancaire classique, de la microfinance et d’Eco CCP, ainsi que du mobile money et du mobile banking qui sont en plein essor dans le pays
.
En effet, Eco CCP est un compte épargne mobile gratuit et rémunéré. Sa particularité réside dans la simplification des procédures d’obtention. Tous les détenteurs d’un compte FLOOZ ou TMONEY, peuvent créer leur compte depuis leurs téléphones mobiles.

Un an après son opérationnalisation, le compte épargne mobile Eco CCP est gratuit et affiche des résultats satisfaisant. 110 000 comptes épargnes ont été créés via le mobile, de mai 2018 à mai 2019. Ces comptes sont rattachés automatiquement au porte-monnaie électronique du client via TMoney ou Flooz. Les comptes créés ont permis à leurs titulaires d’effectuer, en un an, 52 318 transactions chiffrées à plus de 3 milliards FCFA échangés.

Elom Kpogli (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire