Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 janv. 2020

Togo : L’INAM veut étendre la couverture maladie aux journalistes

Myriam Dossou-d’Almeida
Dans le cadre de sa politique d’extension mesurée de l’assurance maladie, l’Institut national d’assurance maladie du Togo (INAM) a échangé mardi à Lomé, avec les journalistes togolais sur leurs perceptions de la couverture maladie et surtout de définir les conditions pouvant permettre aux professionnels des médias de bénéficier des prestations de l’INAM. Il s’agit d’une rencontre d’information et d’échanges sur la couverture maladie des journalistes.
 
Cette rencontre qui est une initiative de l’institution dirigée par Myriam Dossou-d’Almeida vise à mettre en place un comité de pilotage pour statuer sur la façon de procéder pour assurer les journalistes. Placée sous le thème : « Les journalistes togolais au rendez-vous de l’assurance maladie », la rencontre a enregistré la participation des patrons de presse, membres du CONAPP, du Patronat de la Presse Togolaise (PPT), de l’ATOPPEL ; des journalistes membres de l’UJIT, du SYNJIT, de l’AJST….

Selon Komigan Adogli, directeur des délégations régionales à l’INAM, l’institut est dans une phase de vulgarisation de la culture de l’assurance avec les journalistes afin d’engager un processus destiné à l’élaboration d’une proposition concrète pour la prise en charge des journalistes.

« Nous demandons que les journalistes mettent en place une équipe qui va rejoindre notre équipe projet qui est déjà prête. Lorsque ce comité de pilotage sera prêt, nous allons essayer de discuter sur des propositions concrètes. Nous avons déjà des options à proposer. Mais il faut qu’on ait une équipe en face pour faire avancer les discussions », a-t-il déclaré.

A en croire Myriam Dossou-d’Almeida, directeur général de l’INAM, des conclusions de la rencontre, l’INAM pourra se charger de la prise en charge des hommes et femmes de médias du Togo.

« Je souhaite qu’à l’issue de cette journée, les journalistes que vous êtes puissent prendre un engagement en faveur de votre prise en charge par l’INAM… », a-t-elle souhaité.

Notons qu’après les fonctionnaires de l’État, les artisans et désormais les étudiants, l’INAM veut étendre la couverture maladie aux journalistes.

Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire