Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 janv. 2020

Togo : Lodonou Akofa valorise le beurre de Karité

Lodonou Akofa
Lodonou Akofa s'illustre dans la cosmétique togolaise avec son produit "Kari Kerl". Elle fait montre de la richesse naturelle et valorise les produits agricoles togolais.
 
Selon Lodonou Akofa, le beurre de Karité a des valeurs qui rendent la peau lisse.

"En effet, c’est un produit qui a assez de valeur. Il est non seulement réparateur, mais hydrate également la peau. Si vous comparez au fait une personne qui utilise régulièrement le beurre de karité à une autre qui n’en utilise pas, vous allez constater tout de suite une grande différence du point de vue corporelle. Celle qui l’utilise régulièrement à une peau lisse, sans vergeture et vraiment étincelante. Le beurre de karité a aussi des vertus de cicatrisation de plaies, efface les taches de la peau et permet une certaine relaxation des muscles", témoigne-t-elle.

"Kari Kerl", la marque de cosmétique bio fabriquée au Togo , a pour seul objectif d’apporter sur le marché de la cosmétique des soins bio, efficaces, simples, avec des textures légères et répondant à de réels besoins qui existent aujourd’hui et surtout en respectant l’homme et l’environnement.

D'après la promotrice, tout a commencé avec sa formation en art plastique.

"J’étais souffrante d’une maladie de la peau depuis l’enfance. Des problèmes d’allergies et on a presque tout fait, mais les problèmes persistaient. C’est lors d’un voyage au Burkina Faso que mes allergies ont repris de plus belles, mais grâce aux conseils d’une vieille dame à qui j’ai expliqué ma situation, ma maladie a été totalement guérie. Et ceci par les vertus du beurre de karité que j’ai utilisé avec grande satisfaction. Depuis lors, j’ai commencé par faire des recherches sur le Beurre de karité et concevoir mes propres produits en vue d’aider d’autres personnes qui souffrent aussi de terribles maladies de la peau", explique-t-elle.

Si elle constitue désormais un modèle, c'est grâce au Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ).

"J’ai agrandi mon business. FAIEJ m’a permis de voir plus loin en agrandissant ma vision. Il m’a  permis en outre d’élargir mon champ d’action, en touchant d’autres pays à travers ma production. J’ai eu à participer également à plusieurs foires et à faire la promotion de mes produits", souligne-t-elle.

Dans son entreprise, Lodonou Akofa n'est pas exempte des difficultés. Elle fait face régulièrement à la pénurie de la matière première.

"On fait face souvent face à la pénurie de la matière première et aussi à un manque de fonds pour assurer une grande production. D’autre part, on note aussi un désintérêt de la population togolaise face aux produits Made  in Togo mais avec les efforts qui sont déployés par les ministères en charge de l’agriculture et celui de la consommation locale ; nous osons croire que la promotion des produits togolais sera plus intense et nous permettra à faire d’avantage",  a-t-elle souligné.

Elom Kpogli (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire