Tél:+228 92 42 51 78
latest

8 janv. 2020

UL : Des hommages au Prof Koffi Ahadzi-Nonou


Dans quelques semaines, il ira à la retraite. Il s’agit du Prof Koffi  Ahadzi-Nonou. Ce mercredi, il  a été honoré à l'Université de Lomé par la communauté universitaire.

Kofi Ahadzi-Nonou, professeur agrégée en droit, ancien président de l'Université de Lomé a reçu ce jour des "mélanges" comme le veut la tradition universitaire en honneur des retraités. A cette occasion, collègues enseignants chercheurs, ses anciens étudiants notamment doctorants ont tous honoré de leur présence à cette cérémonie.

Grande était la joie du récipiendaire qui s'est réjoui d'avoir accompli un travail salué au profit d'une grande communauté.

"C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai assisté à la cérémonie. Ce geste traduit la reconnaissance à mon égard. Je suis très comblé par ma carrière. J'ai commencé ma carrière dans cette université comme jeune assistant après avoir bien-sûr étudié ici. Ensuite je suis devenu agrégé puis président de cette université. J'ai juste le sentiment d'avoir servir à quelques choses", a déclaré le futur retraité.

Il était également satisfait du fait que ses préoccupations ont été prises en compte dans les mélanges.

"Les mélanges sont bâtis autour de mes préoccupations  que j'ai toujours traduites dans mes travaux. Ma première préoccupation c'est d'étudier l'État africain, ensuite la prise en compte des réflexions des juristes africains", a-t-il expliqué.

Pour le comité d'organisation présidé par le prof Hounaké, le récipiendaire avec une carrière si riche, mérite cet honneur.

Le mélange, en effet, est une expression utilisée dans le jargon universitaire. C'est un ouvrage co-écrit par les enseignants chercheurs collègues et anciens étudiants formés par l'enseignant qui est proche de la retraite. Dans cet ouvrage les auteurs relatent le parcours de leurs collègues où enseignants. Ils font également l'éloge de l'homme.

Le récipiendaire étant juriste, la cérémonie a connu la participation de hautes personnalités connues du monde des juristes, en l'occurrence les présidents de la Cour constitutionnelle et de la Cour suprême, le ministre des droits de l'homme, Christian Trimua et l'actuel numéro 1 de l'Université de Lomé, le Prof Dodji Kokoroko.

Eza Agbévi 
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire