Tél:+228 92 42 51 78
latest

11 févr. 2020

Campagne électorale : Le MCD opte pour le porte-à-porte


Le candidat Mouhamed Tchassona Traoré du parti Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) à la présidentielle du 22 février prochain, insiste sur la mobilisation massive des citoyens pour accomplir leur devoir civique. C’est dans cette logique qu’il fait une campagne porte-à-porte pour mieux expliquer aux populations la nécessité de sortir massivement pour voter le 22 février prochain.
 
Pour le candidat du parti au symbole de manguier, les Togolais doivent sortir massivement le 22 février pour voter car souligne-t-il, « rien n’est gagné d’avance comme le fait croire le pouvoir en place qui influence psychologiquement à travers son slogan un coup Ko ».

Pour Mouhamed Tchassona à travers le porte-à-porte, «le message atteindra bon nombre de personnes qui sortiront pour voter ». Par la même occasion, Me Mouhamed Tchassona Traoré a dévoilé son projet de société subdivisé en 34 engagements qui garantit à tous les Togolais de meilleures chances de réalisation individuelle et du destin commun.

«Le MCD rêve d’un véritable changement au profit de tous, un changement où les mots se transforment en actes. Notre soif d’un Togo où les chances ne seront plus données aux citoyens en fonction de leur appartenance politique, religieuse ou ethnique, est grande. Nous croyons fortement en l’avènement d’un Togo où seul le mérite fait du citoyen un homme heureux et fier d’appartenir à cette communauté d’humains que la providence a réunis sur un espace de 56 600 km2 », précise Me Tchassona Traoré dans son projet de société.

Ce projet s’articule autour de trois axes à savoir politique, économique et socio-culturel. Le but est de briser tous les murailles qui divisent les Togolais, remblayer les fossés d’ordre économique et reconstruire le pays.

Politiquement, le MCD préconise le renforcement du processus démocratique en cours. Me Tchassona prévoit, à cet effet, de bâtir le processus de réconciliation sur non seulement la politique mais aussi sur des programmes de développement économique qui permettront aux citoyens d’être fiers et de vivre mieux, de réorganiser et fusionner la police et la gendarmerie dans une nouvelle police républicaine et leur doter de moyens pour leur permettre d’assurer efficacement leur mission de lutte contre toutes les formes criminalité.

Sur le plan économique, le MCD envisage revoir les paradigmes de la programmation.

« Dans le budget national, vous ne verrez aucune ligne budgétaire concernant le développement à la fois économique et social de nos régions. Nous disons qu’il faut redéfinir les régions sur des pôles économiques. Nous préconisons une dizaine de régions économiques sur des bases réelles qui prennent en compte nos caractéristiques socioculturelles et ethniques où des gens s’entendent et réfléchissent sur le développement de leur milieu », a souligné le notaire.

S’agissant de l’aspect socio-culturel, le candidat entend faire une promotion sociale et culturelle de la population. En mettant un accent particulier sur la santé, l’éducation et le sport.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire