Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 févr. 2020

Présidentielle 2020: Faure Gnassingbé dénonce les immiscions de façon à détourner le processus électoral

Faure Gnassingbé
Le candidat de l’Union pour la République (UNIR) à la présidentielle du 22 février, Faure Gnassingbé, a clôturé sa campagne électorale par un meeting jeudi à Kara. A cette occasion, il a dénoncé des ingérences extérieures dans le processus électoral en cours, au Togo.
 
Devant la foule, Faure Gnassingbé, le président sortant a averti qu’une "crise postélectorale sera dommageable, non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région ouest-africaine".

Dans son intervention, le candidat a salué le déroulement apaisé de la campagne. Ce qui a permis aux différents candidats d’aller à la rencontre des populations sur l’ensemble du territoire national.

"Nous vous avons dit ce que nous voulons faire, comment nous voyons notre pays pour les 5 prochaines années. Tout cela a été fait dans le respect dû à chaque candidat et à la population. Maintenant approche le moment décisif où la parole sera donnée aux populations togolaises… Samedi sera le jour du choix décisif, de ce choix important. C’est un choix qui va engager notre pays pour les 5 prochaines années", a déclaré Faure Gnassingbé.

Le candidat du parti au pouvoir a également invité les populations de Kara à sortir massivement le samedi pour le plébisciter, car précise-t-il, mon  "ambition est de remporter le scrutin dès le 1er tour".

Aussi a-t-il lancé un appel aux Togolais à tourner définitivement la page sombre des élections sur la Terre de nos Aïeux.

"Il nous est arrivé de nous déchirer après les élections. Mais aujourd’hui, nous avons vidé toutes les réformes que nous avons décidées", a-t-il lancé.

A ce dernier meeting, Faure Gnassingbé a dénoncé la volonté de certaines organisations composées de personnes de mauvaise foi voulant s’immiscer dans le processus électoral.

« Ce que je ne veux pas, c’est que sous le couvert d’une mission d’observation, certains groupes essaient de s’immiscer de façon détournée dans le processus électoral pour altérer le choix des Togolais, ou influencer la décision du peuple togolais », a-t-il dénoncé.

Rappelons que Faure Gnassingbé est en course avec six (6) autres candidats pour la présidentielle du 22 février.

Esaïe EDOH
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire