Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 mars 2020

Agbéyomé Kodjo : "Vous ne pouvez pas voler les suffrages de quelqu’un et l’emmerder"

Agbéyomé Kodjo
Agbéyomé Kodjo, le président autoproclamé de la présidentielle du 22 février, se dit « prêt » à affronter la justice togolaise. Le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro qui s’est vu lever lundi, son immunité parlementaire est accusé pour troubles aggravés à l’ordre public, diffusion de fausses nouvelles, dénonciation calomnieuse et atteinte à la sécurité intérieure de l’État par le  Procureur de la République.
 
Après la levée de son immunité parlementaire, l’ancien premier ministre se dit « prêt » à répondre à tout moment aux convocations du Procureur de la République.

« Je suis à la disposition du Procureur de la République à tout moment. Je suis prêt », a affirmé Agbéyomé Kodjo.

Le candidat arrivé en deuxième position à l’issue de la présidentielle du 22 février est agacé des traitements dont il fait l’objet ces derniers jours.

« Vous ne pouvez pas voler les suffrages de quelqu’un et l’emmerder. Nous sommes six candidats de l’opposition à la présidentielle, et pourquoi c’est moi seul qu’on harcèle. Ils n’ont qu’à amener les fusils pour me tuer en même temps, les togolais sauront que je suis mort pour eux (…) Il faut arrêter tout ce cinéma », a-t-il lancé.

Concernant la levée de son immunité parlementaire M. Kodjo croit que ses collègues de l’Assemblée nationale sont manipulés par les autorités togolaises. 

« Ils sont dans une logique. Si l’acte qu’ils ont posé fait avancer le pays au nom de l’institution que j’ai eu la chance de diriger, l’histoire nous le dira », a-t-il déclaré.

Rappelons qu’à l’Assemblée nationale, on soutient que l’immunité parlementaire est levée dans l’intérêt du député afin qu’il collabore avec les magistrats et faire valoir son droit de défense.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire