Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 mars 2020

CCA : Pour plus d’investissements, le Togo maintient le cap des réformes

Sandra Johnson
Sandra Johnson, la ministre déléguée et coordinatrice de de la Cellule Climat des Affaires (CCA-Togo) a fait le point mercredi à Lomé, aux professionnels des médias, des nouvelles réformes engagées par le Togo pour plus d’investissements dans le pays. Il s’agit des indicateurs portants sur l’exécution de contrats visant à garantir la sécurité juridique et judiciaire des investissements, le paiement des taxes et des impôts avec la suppression de certains impôts, l’accès à l’énergie avec le coût du raccordement réduit et remboursement des avances sur consommation aux sociétés, le permis de construire et le commerce transfrontalier etc.
 
Selon Mme Johnson, les réformes engagées ces derniers mois, par les autorités togolaises visent à satisfaire le secteur privé pour plus d’investisseurs dans le pays.

« Au regard des attentes pressantes des populations qui nourrissent l’espoir légitime dans la mise en œuvre du Plan national du développement (PND), le gouvernement n’a pas hésité à poursuivre les réformes entreprises parfois audacieuses avec en première ligne, la satisfaction des secteurs privés. Lors du lancement officiel du rapport Doing business 2020, nous nous sommes engagés à approfondir les réformes entamées et à nous attaquer à d’autres indicateurs importants pour faciliter les investissements », a-t-elle déclaré.

Ces nouvelles réformes qui participent à l’amélioration de l'environnement des affaires au Togo, portent sur l’exécution de contrats visant à garantir la sécurité juridique et judiciaire des investissements. 

Au titre du paiement des taxes et des impôts, le gouvernement togolais a supprimé certains impôts. En matière d’énergie, un effort a été fait pour la réduction du coût du raccordement et il est aussi prévu un remboursement des avances sur consommation aux sociétés. A cela s’ajoute d’autres réformes sur les indicateurs du permis de construire, du transfert de propriété avec la Direction des affaires domaniales et cadastrales qui délivre des titres fonciers dans un délai de 6 mois grâce à la simplification des procédures, du commerce transfrontalier avec la dématérialisation complète de toutes les procédures douanières. 

S’agissant de l’eau potable, les autorités ont activé le branchement gratuit à l’eau potable pour les PME/PMI. En matière de création d’entreprises, on note la suppression désormais des frais de publication d’annonces légales sur le site du Centre de formalité des entreprises (CFE).

Dans le domaine de l’obtention de prêts, les nouvelles réformes renforcent le dispositif de sûretés mobilières au profit des banques en plus de l’accompagnement du bureau d’information de crédit. 

« Ces multiples réformes s’inscrivent dans la droite ligne de la vision du Chef de l’État, Faure Gnassingbé qui assure le leadership institutionnel et donne l’impulsion et l’orientation nécessaires aux actions menées par la cellule », a expliqué Sandra Johnson.

Rappelons que le Togo est le premier pays réformateur en Afrique selon le classement Doing business 2020. Et le pays ambitionne de faire mieux dans le prochain rapport. 

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire