Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 mars 2020

JIF : La députée Esther Gabiam mise sur le travail à la base pour l'équité et l'égalité genre au Togo

Ayelé Esther Gabiam
Dans le cadre de la célébration du 8 mars, la Journée internationale des droits des femmes, l'honorable Ayelé Esther Gabiam envisage plusieurs activités sur la question de l'équité et l'égalité genre au Togo. Pour cette élue du peuple, les efforts du gouvernement pour l’autonomisation de la femme togolaise sont à soutenir en vue de l’épanouissement de la gente féminine. 

Placée sous le thème : " Femme togolaise à l'aune de Beijing +25, bilans et perspectives", la journée sera consacrée à la lutte des droits des femmes en vue d’une prise de conscience générale. Au plan mondial, le thème retenu est: "Je suis de la génération égalité : Levez-vous pour les droits des Femmes".

Ce thème coïncide avec la nouvelle campagne plurigénérationnelle de l’ONU Femmes, Génération Égalité, qui marque le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing. Lequel programme est adopté en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes tenue à Beijing, en Chine. Le Programme d’action de Beijing est considéré comme la feuille de route la plus progressiste en matière d’autonomisation des femmes et des filles partout dans le monde.

Selon les autorités, le thème retenu au Togo, permettra de jeter un regard rétrospectif sur la situation de la femme togolaise. Il s’agira d’envisager les pistes innovantes pour la consolidation des acquis et le développement de nouvelles stratégies afin de parvenir à l’égalité effective homme-femme.

 Il sera question d’actionner les leviers politiques, sociologiques et économiques pour les mettre au service des actions pour la création d’une culture d’équité et d’égalité entre homme et femme au Togo.

A en croire l'honorable députée Esther Ayélé Gabiam, les autorités togolaises sont d'ores et déjà en train de mener des actions pour que la question d'égalité et d'équité genre soit une réalité. Elle évoque la nomination  des femmes aux postes de responsabilité.

Cependant, Mme Gabiam croit qu’il faut intensifier le travail d'éducation dans les familles et communautés afin que celles-ci puissent mieux cerner la question et y travailler pour sa réussite.

"La problématique naît dans nos communautés et c'est là qu'il faut la combattre", estime t- elle.

Pour l’autonomisation, la députée Gabiam invite les femmes togolaises à se mettre en groupement afin de bénéficier des soutiens et autres financements mis en place par le gouvernement dont le Fond national de Finance Inclusive (FNFI).

Sur la question de l'égalité et de l'équité genre, l'élue du peuple croit qu’il faut un travail à la base à la base par l'éducation des jeunes filles.

"Pour que la question de l'équité et de l'égalité puisse réellement prendre corps, nous devons discuter dès à présent avec nos sœurs, nos filles puisque quoi qu'on dise, la femme est toujours celle qui subit. Alors plus on discutera avec elles, plus elles prendront conscience qu'elles ont un rôle important à jouer. Mais tout ça bien sûr de commun accord avec les hommes", a-t-elle indiqué.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire