Tél:+228 92 42 51 78
latest

3 mars 2020

Le Togo envisage la mise en place d’une mini-laiterie

Koutéra Bataka
En vue de redynamiser l’élevage au Togo, Koutéra Bataka, le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique, a échangé lundi à Lomé, avec les acteurs du secteur. Il était question d’arrêter des modèles de zones aménagées pour un élevage semi-intensif.
 
Selon M. Bataka, le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique entend améliorer la productivité et la production à travers la mise en valeur des chaînes de valeur des filières bétail-viande et essentiellement le lait.

« Nous allons travailler sur ces modèles, structurer les noyaux d’élevage, évaluer les besoins du troupeau pour bien estimer la quantité et la qualité de fourrages, monter des plans d’affaires avec le concours de MIFA et mettre en place une  mini-laiterie au Togo pour l’exploitation du lait », a-t-il expliqué.

En effet, le Togo compte booster son élevage avec une valorisation de la biotechnologie animale à travers l’insémination artificielle et l’amélioration génétique et la technologie laitière.

La démarche du ministère permettra également de produire la fourragère en qualité et en quantité, créer et  développer des chaînes de valeur de la filière bétail viande et lait, créer les conditions d’un meilleur accès au marché, notamment les marchés à bétail et les abattoirs.

Rappelons que les modèles de zones aménagées sont des systèmes d’exploitation dans un domaine bien circonscrit, regroupant des pools de troupeaux bovins d’une localité donnée.  Ils disposent d’atouts naturels (terres, assez bonne pluviométrie, source d’eau, barrage…) et d’infrastructures sociales de base (école, dispensaire, cabinet vétérinaire…), centrés sur des espaces aménagés à fort potentiel de  production fourragère.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire