Tél:+228 92 42 51 78
latest

16 mars 2020

Mgr Kpodzro : "S’ils ont décidé de faire appel à la justice pour nous affronter, moi je ferai appel à la justice divine"

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro
Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro a condamné vigoureusement la levée de l’immunité parlementaire d’Agbeyomé Messan Kodjo, candidat de sa dynamique au scrutin présidentiel du 22 février dernier. Le prélat annonce qu’il fera appel à la justice divine si les autorités togolaises décident de recourir à la justice pour l’affronter. Mais pour l’heure, il appelle le peuple togolais à faire du vacarme en vue d’empêcher la prison à l’ancien Président de l’Assemblée nationale.
 
Mgr Kpodzro va combattre le pouvoir les mains nues. Lui qui a déjà martelé que le pouvoir va devoir marcher sur son cadavre avant d’incarcérer son candidat  réaffirme son engagement quelques heures après la levée de l’immunité parlementaire du député de Yoto.

Le prélat nonagénaire appelle le peuple togolais en général à faire du bruit. Ce qu’il recommande c’est que les églises sonnent les cloches, que les conducteurs de taxi-motos sortent dans la rue pour klaxonner, bref que  tous les citoyens sonnent chaque jour partout où ils sont pour dénoncer dit-il « l’injustice du pouvoir ».
 
« Nous n’avons pas d’armes et nous ne voulons plus de bain de sang…Crier partout à haute voix », a-t-il invité. 

Le doyen des évêques du Togo persiste que le gagnant de la présidentielle est le leader national du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD). 

« Nous avons largement gagné et nous n’allons plus laisser ce pouvoir voler la victoire du peuple. Nous devons crier sur le voleur », a-t-il revendiqué avant de rappeler « s’ils (les députés et le pouvoir, NDLR) ont décidé de faire appel à la justice pour nous affronter, moi je ferai appel à la justice divine ».

Pour le porte-parole de la dynamique Mgr Kpodzro, l’heure n’est plus au relâchement. La bataille vient de commencer et il faut aller au bout. 

« La résistance ne vient que de commencer… On ne peut pas nous spolier de notre victoire et vouloir enfermer notre vainqueur. Nous ne lâcherons pas », a précisé Fulbert Attisso. 

Rappelons que selon les résultats définitifs du scrutin, proclamés par la Cour constitutionnelle  Agbéyomé Messan Kodjo est 2è  avec 19,62%, derrière Faure Gnassingbé plébiscité avec plus de 70% des voix.

Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire