Tél:+228 92 42 51 78
latest

3 mars 2020

PASA : Des fours améliorés pour des femmes fumeuses de poissons de l’UGFETRAFO


Avec l’appui du Projet d’appui au secteur agricole (PASA), il sera construit 108 fours améliorés au profit des femmes fumeuses de poissons de l’Union des groupements de femmes transformatrices de poissons (UGFETRAFO). Il s’agit d’améliorer la qualité des poissons transformés, protéger la santé des femmes fumeuses et l’environnement.
 
Ces fours permettront à la plateforme référentielle de fumage de produits halieutiques d’UGFETRAFO d’améliorer leur mode de fumage traditionnel, qui est souvent source de maladies graves comme le cancer et détruit l’environnement. Aussi favorise-t-il la formation des dépôts de particules toxiques provenant de la fumée sur les produits, notamment les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

« L’utilisation de ces fours améliorés Chorkor et Banda construits aux femmes, vise plusieurs objectifs tant sanitaires que de protection de l’environnement », apprend-on de la cellule de communication du PASA.

Selon la cellule de communication du PASA, les fours améliorés protègent entre autres les fumeuses contre la fumée.

« Ces fours vont protéger les fumeuses contre la fumée qui occasionne les maladies des yeux et les maladies pulmonaires grâce aux couvercles et aux portions que disposent les fours, maintenir la chaleur au four grâce aux briques de terre stabilisée, protéger l’environnement contre les pollutions, utiliser rationnellement le combustible afin d’éviter les déforestations anarchiques », a-t-elle expliqué. 

Les fours améliorés permettront également de réduire les pertes post capture (perte de poisson l’or du fumage), produire le poisson fumé en grande quantité en un temps record, produire du poisson fumé de bonne qualité sanitaire en respectant les bonnes pratiques.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire