Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 mars 2020

Togo : La Conférence des évêques réclame la vérité des urnes


Bien qu’elle salue le calme relativement apaisé dans lequel s’est déroulé la présidentielle du 22 février, la Conférence des évêques du Togo (CET) doute cependant, de la transparence et l’équité de ce scrutin. Du coup, elle exhorte les différents protagonistes et les instances du processus électoral à œuvrer pacifiquement au rétablissement de la vérité des urnes.
 
Face à la dramatique et houleuse situation que traverse actuellement le Togo, après que Faure Gnassingbé a été réélu avec plus de 70% des suffrages, selon les résultats provisoires de la CENI, les évêques du Togo ont recommandé dans un message dimanche, la vérité des urnes pour une sortie de crise.

« Afin de résoudre la crise qui s’est installée dans le pays et restaurer la confiance, la Conférence des évêques exhortent les différents protagonistes et les instances du processus électoral à œuvrer pacifiquement au rétablissement de la vérité des urnes », ont-ils indiqué.

Tout en regrettant le contexte actuel, la Conférence des évêques du Togo rappelle qu’il était prévisible.

Concernant Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, les évêques dénoncent le traitement auquel est soumis leur « ainé ».

« Cette mesure est non seulement une atteinte grave à sa liberté de mouvement, mais empêche aussi le fonctionnement du centre de santé contigu à ce lieu. Nous déplorons que des prêtres aient été empêchés de célébrer l’eucharistie dans la chapelle du centre de santé pour les religieuses, le personnel de service et les malades », écrivent-ils.

Par ailleurs, la Conférence des évêques invite les Togolais à prier et à œuvrer pour la paix dans la vérité et la justice.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire