Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 mars 2020

Togo : L’apôtre Douflé, arrêté pour 6 chefs d’accusation

Kokou Gabriel Douflé
L’apôtre Kokou Gabriel Douflé  qui annonçait être investi de Dieu pour être président du Togo, à partir de ce mois de mars, est arrêté et déféré mercredi, à la prison civile de Lomé. L’autoproclamé « père des nations » est accusé de séquestration, sédition, trouble à l’ordre public, harcèlements sexuels, viols sur fidèles et diffamation.
 
Le mis en cause  a fondé l’organisation religieuse « Montage de Sainteté », dont il est  « le maître » avec deux (2) camps de concentration à Djagblé et à Kladé-Copé, près d’Asrama. 

Après son arrestation, les activités de ces camps où vivaient en communauté depuis des années, des ressortissants de plusieurs pays dans l’attente du retour de Jésus sont suspendues par décision du ministre de l’administration territoriale.

Selon ses enseignements, à partir de mars 2020, il serait le futur président du Togo « suite à la mort subite de l’actuel d’État ».

Le  «  gourou »  est accusé  par la justice togolaise de séquestration, sédition, trouble à l’ordre public, harcèlements sexuels, viols sur fidèles et diffamation.

Pour mémoire, l’apôtre Kokou Gabriel Doufle prêchait dans ses camps que le Togo serait la nouvelle Jérusalem dont parle la Bible. Et que très bientôt le Seigneur Jésus-Christ reviendrait par le Togo et que les gratte-ciels pousseraient de terre d’eux-mêmes. De même, les rues du Togo seraient toutes pavées d’or et que tous ceux qui seraient avec lui seraient des multimilliardaires comme récompense de Dieu.

Ses gestes et faits avaient été dénoncés en début  de cette année par l’évangéliste Habib Barth Afolabi. 

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

4 commentaires