Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 mars 2020

Togo : Le PRTAD en étude de validation à Lomé


Le Programme de Restauration des Terres Agricoles Dégradées pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest (PRTAD) est au cœur d’un atelier de validation ouvert mardi, à Lomé. Il s’agit d’un programme qui vise l’accroissement économique et la productivité des terres permettant la résilience des populations à l’insécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté, l’adaptation aux impacts des changements climatiques ainsi que l’atténuation des gaz à effet de serre.
 
La rencontre de Lomé, réunit des cadres et experts en charge de la gestion durable des terres des ministères de l’agriculture des pays membres de la CEDEAO en vue de la validation technique du PRTAD.

Afin d’apporter une solution à la restauration des terres agricoles dégradées, la CEDEAO a bénéficié d’un appui financier de la Coopération Espagnole (Agence espagnole de Coopération internationale pour le développement -AECID) et l’appui technique de la FAO pour formuler un Programme de Restauration des terres agricoles dégradées pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest.

Pendant les deux jours, les participants vont partager les données et informations disponibles sur la gestion durable des terres dans les 15 États membres de la CEDEAO et au niveau régional, échanger sur les attentes et préoccupations des bénéficiaires du programme (Pays, producteurs, OIG, secteur privé, etc.) , analyser le document provisoire du programme en vue de proposition de recommandations pour sa finalisation et valider techniquement le document de programme.

« Les autorités togolaises résolument engagées ont validé le document de sauvegarde de l’environnement, qui définit la vision du gouvernement togolais en termes de lutte efficace contre la dégradation des terres, de restauration de plus de 80% des terres dégradées et de permettre la neutralité en matière de dégradation des terres d’ici 2030. Aussi, le Togo est résolument engagé pour soutenir toute action régionale devant faciliter les interventions en vue d’une amélioration globale des terres agricoles. Dans ce sens, vous avez tout le soutien du gouvernement de la République Togolaise pour faire aboutir ce programme régional en cours de validation technique », a déclaré Dr Bali Hélène Nèmè, secrétaire général du ministère  de l’agriculture, de la production animale halieutique.

Les travaux dudit atelier se dérouleront en plénière et en groupes de travail suivis de restitutions. Les participants devront partager leurs expériences sur la gestion durables des terres selon un canevas préalablement fourni. Ils seront invités ensuite à analyser le document provisoire du programme en sessions de groupes de travail suivies d’une restitution en plénière.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire