Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 mars 2020

Togo: Plus de 500.000 emplois attendus d’ici 2022 grâce à la diminution des frais de création d’entreprise


La création d’entreprise est désormais la chose la plus facile au Togo. Le gouvernement en rendant souples les démarches administratives devant conduire à la création d’entreprise  et surtout en supprimant presque les frais de création d’entreprise, le Togo est actuellement à plus de 11 mille entreprises. Un record de taille en Afrique que le pays ne souhaite qu’il soit battu.
 
Jusqu’à une période récente, les droits d’enregistrement au Togo  étaient fixés à 2% du capital social pour les apports en numéraire et 4% du capital social pour les apports en nature. Les  droits de timbre,  étaient à mille cinq cent (1500) francs CFA la page pour les actes sous seing privé et à mille (1000) francs CFA pour les actes notariés. 

Aussi, les autorités ont-elles  permis aux Sociétés à responsabilité limitée (Sarl) de s’implanter par acte sous seing privé. Dans le même temps, le capital social et la valeur nominale des parts sociales ont été libéralisés. De surcroit, les frais de publication d’annonces légales ont dans un premier temps été réduits à mille (1000) francs CFA et finalement rendus gratuits sur le site web du Centre de formalités des entreprises (CFE).

Entre 2010 et 2016, les données sur la création d'entreprises au Togo faisaient état de plus quarante mille (40.000) nouvelles entreprises créées dans tous les secteurs d'activités en l’occurrence les services, le commerce et l'industrie.

De deux cent soixante-deux mille (262.000) francs CFA en 2012, les frais de création d’entreprises sont estimés aujourd’hui à vingt-huit mille deux cent cinquante (28 250) francs CFA. En 2017, le coût de la création d’entreprise était de vingt-neuf mille deux cent cinquante (29.250) francs CFA, ce qui avait permis d’enregistrer près de neuf mille (9000) nouvelles créations d’entreprises. 

 En 2018, dix mille (10.000) entreprises ont été créées. Grâce aux réformes consistantes entreprises. En 2019, environ onze mille cinq cent quatorze (11.514). 

Selon les prévisions, d’ici 2022, les pouvoirs publics entendent augmenter de nouveau ce taux, ce qui devrait contribuer à créer près de cinq cent mille (500.000) nouveaux emplois sur toute l’étendue du territoire, faire du Togo un pays promoteur de l’entrepreneuriat et une destination privilégiée des Investissements directs étrangers (IDE) en Afrique.
Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire