Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 mars 2020

Togo : Pour ce nouveau mandat de Gnassingbé, UNIR veut affermir la démocratie


L’Union pour la République (UNIR) félicite Faure Gnassingbé, « le champion » du parti, pour sa réélection au premier tour de la présidentielle du 20 février 2020. Réitérant son attachement à la paix et à la stabilité qui prévalent au Togo, le parti au pouvoir a mis en garde la classe politique contre toute velléité de revendications infondées qui alimentent des tensions et contestations injustifiées dans le pays.
 
Face à la presse jeudi à Lomé, le parti de Faure Gnassingbé s’est réjoui du calme et de la pondération qui ont globalement marqué le processus électoral.
Selon Aklesso Atcholi, secrétaire exécutif du parti UNIR, ce climat contribue au renforcement du cycle vertueux d’élections apaisées, amorcé depuis quelques années, par le Togo.

« Sans elles, toute vision, stratégie ou action de développement serait choses vaine : elles constituent notre bien le plus précieux, comme l’a abondamment souligné le Président Faure Essozimna Gnassingbé tout au long de la campagne », a-t-il déclaré.

S’agissant de la contestation des résultats de la présidentielle par la dynamique Mgr Kpodzro, les responsables de UNIR ont condamné ces agissements qui seraient « en violation des règles en la matière ».

« De telles déclarations prématurés et partisanes étaient au demeurant dénuées de mesure et de responsabilité en ce qu’elles ont pu concourir à encourager des velléités de revendications infondées et à alimenter des tensions et contestations injustifiées, au mépris des textes en vigueur en République togolaise et en violation des règles en la matière », a dénoncé le parti UNIR.

Par ailleurs, le parti au pouvoir invite la classe politique à prendre la juste mesure de l’intérêt, des aspirations et des ambitions du Togo en s’inscrivant dans une optique de cohésion et d’unité nationale.

Aussi s’engage-t-il à poursuivre les efforts pour affermir la démocratie, promouvoir la croissance économique et favoriser l’inclusion sociale.

Rappelons que Faure Gnassingbé prêtera serment pour son nouveau quinquennat en mai prochain.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire