Tél:+228 92 42 51 78
latest

5 mars 2020

Togo: Un an de plus pour la mise en œuvre du PNPER


Le Fonds international de développement agricole (FIDA) accorde un an de plus, au gouvernement togolais pour la mise en œuvre du Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER). Cette décision fait suite aux récentes performances positives enregistrées par le Togo et constatées par la dernière mission de supervision en décembre 2019.


Lancé en 2014 et d’un coût global de 19,2 milliards de francs CFA, le PNPER devrait prendre fin le 30 décembre 2020. Cette rallonge décidée par le Fonds international de développement agricole (FIDA) vise à « garantir les acquis » du projet.

En effet, le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) avait souffert au début de sa mise en œuvre de quelques difficultés et était sous menace de la rupture de l’engagement du Fonds international de développement agricole (FIDA). Mais plus de peur que de mal. 

Selon les partenaires, la bonne gestion, la qualité de la mise en œuvre et essentiellement le passage sous la tutelle du Secrétariat d’Etat à l’inclusion financière constituent les facteurs qui ont plaidé en faveur du Togo.

A ce jour, environ cent soixante (160) promoteurs ont bénéficié d’un financement à hauteur de plus de 1,1 milliards de francs CFA grâce au PNPER qui bénéficie d’un contrôle régulier des procédures en vigueur à travers des audits financiers et comptables depuis 2015.

Le PNPER doit, à terme, contribuer à la création de 1800 micros et petites entreprises rurales sur l’étendue du territoire. Aussi, il permettra de créer environ 9000 emplois directs en milieu rural dont 1600 auto-emplois (promoteurs des MPER). Outre ces défis, il est également attendu, avec cette prorogation, que 350 plans d’affaires soient revus et financés.

L’un des objectifs clés du PNPER est la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie en milieu rural à travers le développement de l'entrepreneuriat rural. Il est question de renforcer les capacités des promoteurs (services de formation et d’appui accompagnement) et faciliter l’accès aux services financiers (subventions, coups de pouce et fonds de garantie).

Pour rappel, cinq (05) guichets ont été mis en place en 2019 sur toute l’étendue du territoire dans le cadre du projet afin d’accueillir, d’informer et d’orienter les porteurs d’idées d’entreprise qui sont les potentiels bénéficiaires.

Elom KPOGLI (stagiaire)
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire