Tél:+228 92 42 51 78
latest

9 avr. 2020

Banque Mondiale : "Le Covid-19 entraine l’Afrique subsaharienne vers sa première récession depuis 25 ans"


La pandémie à covid-19, dirige l’Afrique subsaharienne vers sa première récession depuis 25 ans. Un triste constat de la Banque Mondiale, qui note dans son rapport semestriel consacré à la conjoncture économique africaine, publié ce jeudi, un taux de croissance passé de 2,4% en 2019  à  -5,1% en 2020.
Déjà fragile, l’économie subsaharienne subit de plein fouet les effets néfastes de la pandémie à coronavirus.
Avec un taux de croissance économique de l’ordre de 2,4% en 2019, l’Afrique subsaharienne devrait se retrouver à  moins 5,1% en 2020.
Pour Hafez Ghanem, Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique, « La pandémie de Covid-19 teste les limites des sociétés et des économies du monde entier, et elle risque de porter un coup particulièrement dur aux pays africains ».
Des conséquences néfastes
L’on estime entre 39 et 70 milliards de dollars en 2020, les pertes financières liées à la pandémie de covid-19 dans le monde, ceci, avec le  risque pour l’Afrique, de se confronter à une crise alimentaire.
Le continent dont l’économie est fortement liée à l’agriculture et l’exportation des matières premières, devra prendre la mesure de la situation en dépit des difficultés.
Ainsi devra-t-il se préparer à relever les défis engendrés par la crise sanitaire, les perturbations liées aux mesures de confinement, à la réaction des populations et venir en aide aux ménages ainsi qu’aux travailleurs du secteur informel.
Sortir de l’impasse
Pour sortir l’Afrique subsaharienne  de l’impasse, différentes solutions dont l’allègement des dettes est envisagé. Une mesure qui devra permettre aux pays de l’Afrique subsaharienne dont le Togo, de lutter contre la pandémie et de stabiliser sa situation macroéconomique.
Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire