Tél:+228 92 42 51 78
latest

30 avr. 2020

CAR : L’interdiction à Agbeyomé et Cie de ne plus contester la réélection de Faure constitue un précédent dangereux

Me Yawovi Agboyibo
Les partis de l’opposition togolaise ne cessent de condamner l’arrestation et la poursuite judiciaire enclenchées contre le Sieur Gabriel Kodjo Agbeyomé et Cie. Dans un communiqué rendu public mercredi, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR),  condamne la procédure  et demande que les dispositions soient prises pour l’arrêt de toute poursuite.
 
Depuis quelques jours les condamnations contre l’arrestation et la procédure judiciaire enclenchée contre  Gabriel Agbeyomé et ses compagnons, ne cessent de se multiplier. La dernière en date, reste celle du parti de Me Agboyibo.

Dans un communiqué, le CAR, se dit ahuri par l’artifice procédural utilisé par le régime pour empêcher M. Agbeyomé Kodjo et ses deux compagnons inculpés de contester la réélection de Faure Gnassingbé.

Ainsi note-t-il que ces derniers ne réclamaient que la vérité des urnes par la contestation du scrutin.

Selon le parti du bélier noir, la décision du juge de leur interdire, « toute déclaration tendant à la remise en cause des résultats du scrutin du 22 février 2020 et d’éviter tout propos, toute déclaration, ou toute attitude tendant à remettre en cause l’ordre constitutionnel et institutionnel », constituent un précédent dangereux.

Mieux encore, une épée de Damoclès que le pouvoir fait planer sur ces leaders politiques en vue de leur empêcher de toute action.

Un acte inadmissible selon le CAR, qui condamne, «les interdictions abusives auxquelles sont soumis les trois leaders politiques et demande que les dispositions nécessaires soient prises pour arrêter les poursuites engagées à leur encontre ».

Aussi rappelle-t-il que cette manière des autorités de gérer la crise, est de nature à entraver, « le libre déroulement et l’aboutissement fructueux  de l’initiative entreprise par la Haute Autorité des Églises Catholique, Méthodiste et Presbytérienne en vue de trouver la solution politique appropriée à la crise sociopolitique que le Togo traverse depuis des décennies ».

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire