Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 avr. 2020

Couvre-feu: Gerry Taama propose une réorganisation des forces de l’ordre pour éviter les bavures policières

Gerry Taama
Face aux bavures policières signalées lors de l’exécution du couvre-feu décrété comme mesure d’urgence pour contenir la pandémie à covid-19,  Gerry Taama, président du Nouvel Engagement Togolais (NET), propose une réorganisation des forces pour endiguer le mal.
 
Depuis le 2 avril et avec l’instauration du couvre-feu comme mesure de restriction pour limiter la propagation du virus à covid-19 dans le Grand-Lomé, il n’existe de jour ou des cas de bavures ou d’exactions policières ne soient rapportés.
 
Une situation préoccupante qui emmène Gerry Taama, président du NET à sortir de son silence pour proposer des alternatives.
Ainsi déplore-t-il, qu’avec la stratégie actuelle mise en place par le gouvernement, « le gros problème est que le commandement ne peut plus reculer », ce qui pourrait être interprété comme un aveu d’impuissance des autorités. Mais de constater que, « sans aucune réorganisation de cette force, les bavures vont continuer, avec le risque de renforcer le désamour déjà existant entre les forces de défense et le reste du peuple ».
Dans cette logique, pour sortir de cette situation qui risque d’exacerber les tensions entre population civile et force de l’ordre, le président du NET, estime que la solution consisterait, « de conserver  les unités existantes, quitte à les incorporer tel quel dans la force spéciale ».
Il invite ce pendant les forces de l’ordre à faire preuve de professionnalisme et à respecter le code pénal du pays qui proscrit les bastonnades et toutes formes d’exactions sur les populations civiles. 
 
Notons aussi que le ministre de la sécurité, Yark Damehane, dans un communiqué rendu public, a également condamné les bavures des forces de l’ordre et d’inviter ces derniers à faire preuve du respect des normes déontologiques.
Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire