Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 avr. 2020

Covid-19 : Le gouvernement déclenche un plan de riposte pour multiplier les revenus des ménages ruraux


En cette période de crise de covid-19, le secteur agricole n’est pas laissé pour compte. Dans le but d’assurer aux ménages ruraux une sécurité alimentaire et multiplier à terme leur revenu, il est initié  un système de facilitation d’accès à des kits d’intrants massifs. A cet effet, le Ministère en Charge de l’Agriculture, convie les acteurs à se faire recenser.
 
Engagé à faire du secteur agricole un levier de richesse et de lutte contre la pauvreté, le gouvernement s’engage à ne laisser pour compte le secteur agricole.
Dans cette logique, il est initié à travers le ministère de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, des mesures visant à assurer aux ménages ruraux une sécurité alimentaire.
Objectif visé par l’initiative, multiplier par au moins deux, les revenus des ménages ruraux.

Dans les détails, l’initiative devra faciliter l’accès des ménages à des kits d’intrants massifs, ce qui devra induire l’accroissement de la  productivité agricole et partant des revenus des ménages.

Les producteurs sont conviés à cet effet, « à se faire recenser par la NSCT pour les contonculteurs et les  Pme/Pmi agrégateurs opérant dans les filières à haute valeur ajoutée comme le soja ou s’approcher des services déconcentrés du ministère dans leur localités pour le faire ».

Mieux, comme pour le programme «NOVISSI», le postulant doit impérativement indiquer le numéro de sa carte d’électeur et un numéro de téléphone actif par lequel il pourra recevoir un crédit de campagne  via le porte-monnaie électronique.

Pour se faire indique le Ministère en charge de l’agriculture, « les bénéficiaires devront se  constituer  en groupe d’entente solidaire affilié à  une ESOP (Entreprise de Service et Organisations de Producteurs), ou à une PMI/PME d’acheteurs ou transformateur de soja ». Autres mesures pour être bénéficiaire, « accepter un contrat d’agrégation avec une Pmi/Pme et s’engager à cultiver des produits comme le maïs, le riz,  le coton ou le soja ».

En somme, l’initiative engagée sous la houlette du Chef de l’État, Faure Gnassingbé, cible les filières à fort potentiel de développement et d’autres acteurs des chaînes de valeurs agricoles.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire