Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 avr. 2020

La Banque Mondiale sort le chèque pour accompagner les couches vulnérables togolaises


Le Togo et les autres pays de la CEDEAO, bénéficient d’un financement de 273 millions de dollars de la Banque Mondiale. Un soutien de taille approuvé mardi, et qui devrait permettre d’améliorer l’accompagnement social des populations vulnérables en cette période de covid-19.


Depuis un certain temps, la Banque Mondiale accompagne le Togo, dans l’amélioration de l’inclusion financière et l’accès des populations aux services essentiels de base.


Dans cette logique, l’institution vient d’allouer au pays de la CEDEAO, dont le Togo, un financement de 273 millions de dollars.


Ceci, à travers le Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI).


« Dans le cadre de la crise COVID 19, il est essentiel d'identifier et de fournir une protection sociale aux personnes employées dans le secteur informel, qui ne sont couvertes par aucun programme mais qui sont vulnérables et peuvent glisser dans la pauvreté ». Dans cette logique, « le programme WURI peut soutenir les systèmes d'assurance sociale pour le secteur informel, qui sont interopérables avec les registres sociaux et s'appuient au niveau régional sur des plateformes d'identification de base », a souligné Déna Ringold, Directrice régionale pour le développement humain en Afrique  de la Banque.


De façon globale, le financement devra permettre d’améliorer l’accès des populations aux services de base tels que la protection sociale et médicale,  l'inclusion financière et numérique, l'autonomisation des femmes et des filles ainsi qu’accompagner les retraités.


Mieux encore, il devra permettre d’appuyer, les prestations de services dans la communauté CEDEAO, en permettant l’accès à une identification unique à toute personne sur le territoire et en facilitant des initiatives transfrontalières apprend-on.


Pour Deborah Wetzel, Directrice de l’intégration régionale de la Banque Mondiale, «Le programme apportera aux pays des avantages   considérables, tant au niveau national que régional. Les systèmes d’identification numérique de base peuvent jouer un rôle important dans la prestation des services de protection sociale, de santé et d'inclusion financière et sont plus importants que jamais dans la période que nous vivons actuellement avec le COVID-19 ».


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire