Tél:+228 92 42 51 78
latest

30 avr. 2020

Togo : Djarkpanga, le nouveau foyer du Covid-19

Médecin Colonel Djibril Mohaman
Le nombre de cas confirmés à la pandémie de covid-19 au Togo ne cesse de croitre et de s’élargir aux localités jusque-là épargné. Au cours d’une rencontre avec la presse mercredi, la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre le Covid-19 (CNGR), a présenté l’état des lieux de la situation qui prévaut au pays.

La pandémie de covid-19 ces derniers jours ne cesse de prendre de l’ampleur avec l’augmentation des cas confirmés. Une situation, de plus en plus inquiète.
Mieux, des localités qui jusque-là épargnées, commencent par faire leur entrée dans le rang. C’est le cas notamment de certaines villes à l’instar de Djarkpanga dans la préfecture de Mo qui vient de connaitre 7 nouveaux cas et la préfecture de Wawa.

Intervenant sur l’origine de la forte contamination à Djarkpanga, le Médecin Colonel, Djibril Mohaman, note qu’il s’agit des compatriotes togolais arrivés en masse du Ghana voisin. 
 
« Mardi 28 avril, le nombre était de 99 et aujourd’hui, nous sommes à 109. Donc il y a eu 10 nouveaux cas et parmi ces cas, sept proviennent de la préfecture de Mo, 1 cas vient de la préfecture de Wawa et deux de Lomé. Les huit cas enregistrés dans les préfectures de Mo et de Wawa, sont togolais rentrés du Ghana. Informé de retour massif de ces compatriotes, le Chef de l’État a diligenté rapidement une équipe médicale pour appuyer les acteurs locaux afin de circonscrire la  zone. L’équipe a fait des prélèvements lundi 27 avril, convoyés à Lomé grâce à un hélicoptère déployé par le Président de la république pour aller vite. Ensuite le gouvernement a décidé de boucler la zone, empecher les sorties afin de gérer la situation dans cette ville de Djarkpanga, en mettant les populations sous confinement », a-t-il retracé. 

Un nouveau décès

Outre la forte contamination qui a porté le nombre de cas à 109, le Togo a également enregistré un nouveau décès portant le nombre à sept.

Appelant les populations surtout celles à la santé fragile à plus de précaution et de prévention, Djibril Mohama, insiste. « C’est le lieu de rappeler que toutes les personnes qui ont des pathologies respiratoires chroniques doivent d’abord prendre en compte leur traitement, mais aussi doivent se protéger intensément pour éviter le Covid-19 » et de répliquer, « 90% de décès liés au covid-19 ont des comorbidités. Et ce sont ces comorbidités qui entraînent  une évolution fatale ».

Cependant, il est également à noter que le gouvernement multiplie les efforts pour venir à bout de la pandémie.

Ainsi annonce-t-on d’ici 15 mai prochain, l’opérationnalisation d’un Institut National d’Hygiène à Kara qui effectuera 500 tests par jour. Ce dernier centre viendra  accompagner celui de Lomé, qui effectue déjà 1000 tests par jour.

Mais pour l’heure, la coordination insiste sur le respect scrupuleux des mesures barrières, qui vont du respect de la distanciation sociale au lavage des mains passant par le port obligatoire de masque.

Ainsi devront nous encore nous le rappeler la nécessité de se protéger, puisque le Togo compte jusqu’à présent, 109 cas confirmés au covid-19 dont 64 cas guéris, 7 décès et 38 en soins intensifs.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire