Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 avr. 2020

Togo : Le domicile d’Agbéyomé, à nouveau encerclé

Agbéyomé Kodjo
Alors qu’Agbéyomé Kodjo, le candidat de la dynamique Kpodzro est attendu le mardi 21 avril 2020, à 9heures au Service central des recherches et d’investigations criminelles (SCRIC, ex-SRI) de la gendarmerie, un détachement des forces de l’ordre et de sécurité a encerclé cette nuit, son domicile.
 
L’information est communiquée par le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), le parti de M. Kodjo.

« Le domicile du Président Dr Agbéyomé Kodjo est à nouveau encerclé par près de 300 agents des forces de l’ordre et de sécurité », peut-on lire sur le compte tweeter du MPDD.

Si par le passé, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark expliquait que le dispositif visait à assurer la sécurité du candidat, celui de cette nuit ne rassure pas le MPDD qui alerte la communauté nationale et internationale sur le projet du pouvoir de Lomé de voir l’ancien premier ministre derrière les barreaux.

« La communauté nationale/internationale et tous les Togolais sont interpelés par cet énième coup de force », a lancé le MPDD.

Rappelons que l’ancien premier ministre serait accusé d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, d’usage des insignes de l’État, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public par les autorités togolaises.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

2 commentaires

  1. Qui tue par l'épée mourira par l'épée. Agbéyomé est victime de ses propres tripitudes. Quand on soutient une dictature avec force et malice, on finit par payer le prix.N'est-ce pas lui qui invitait les candidats victimes de tripatouillages à se plier à la décision des institutions de la république, notamment la CENI et la cour constitutionnelle. Qu'est-ce qui lui coûte d'observer les décisions rendues par les présentes institutions à la solde du pouvoir ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, une réalité incontournable. On les voyait dans avec le grand toileteur Natchaba modifier notre constitution, notre loi fondamentale avec plaisir. Il est vrai que l'histoire nous rattrape toujours...Même aujourd'hui, ce qui se passe rattrapera à coup sûr les gens demain. Dieu est vivant. Il n'a pas le Togo et les togolais pour être victimes de tout impunément.

    RépondreSupprimer