Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 mai 2020

Coronavirus : Bientôt un Institut national d’hygiène à Kara pour renforcer la lutte


Le gouvernement ne cesse de multiplier des efforts pour venir à bout de la pandémie de covid-19. Dans cette logique annonce-t-on l’ouverture d’ici le 15 mai prochain, d’un Institut National d’Hygiène à Kara pour multiplier les tests.
 
L’information a été annoncée mercredi par la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre le Covid-19(CNGR), au cours d’une rencontre avec la presse.

Une rencontre, qui a été aussi l’occasion de faire l’état des lieux de la situation au Togo et d’amener les populations au respect des mesures barrières.
En effet, le nombre de cas de confirmés à la pandémie de coronavirus ne cesse de se multiplier ces derniers jours.

Une situation inquiétante qui emmène le gouvernement à renforcer le système national de détection de la maladie pour mieux endiguer sa propagation. 
  
Ainsi annonce-t-on l’opérationnalisation d’ici le 15 mai, d’un nouvel Institut national d’hygiène à Kara, qui effectuera 500 tests par jours. Ce dernier viendra en accompagnement à celui de Lomé, qui effectue déjà 1000 tests par jours.

Un bilan qui ne cesse de s’alourdir

En effet ces derniers jours, le nombre de contamination ne fait que reprendre de l’ampleur. Ainsi ce jeudi, sur 207 personnes examinées, 7 nouveaux cas ont été testés positifs portant le nombre total à 116.

Dans les détails, il s’agit d’une femme de 30 ans, résidant à Lomé, de deux hommes l’un âgé de 30 ans et l’autre de 25 ans tous deux résidant à Cinkassé, d’une fille de 2ans, d’un nourrisson de 1 mois, d’un garçon de 10 ans et d’une femme de 22 ans tous résidant à Dapaong et de nationalité togolaise.

Plus déplorable, le pays vient d’enregistrer deux (02) nouveaux décès portant le nombre à 9. Il s’agit des deux (02) enfants de 13 mois et de 10 ans confirmés jeudi.

Notons déjà que mercredi, sept (07) cas positifs ont été détectés.

Une situation alarmante qui ne laisse insensible les autorités. D’où les engagements de part et d’autre pour venir à bout de la pandémie.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire