Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 mai 2020

Covid-19 : L’AIDEC redonne du sourire aux personnes en situation de handicap


La situation de handicap ne saurait être un frein à l’épanouissement de l’être humain. Consciente de cette réalité, l’Association Interculturelle pour le développement et l’Eco-citoyenneté (AIDEC) et l’ONG APAP, se sont illustrées ce vendredi 1er mai, aux côtés des couches vulnérables, par des dons en vivre.
 
Puisque l’humanité est en guerre contre le coronavirus, l’AIDEC  a décidé de voler au secours des personnes en situation de handicap.

Un constat

Avec la pandémie de Covid-19, les personnes en situation de handicap ont plus besoin d’aide parce qu’étant déjà victimes de restriction de mobilité.

Un constat de l’AIDEC,  qui s’est donnée pour mission, d’accompagner cette couche vulnérable de la population par des vivres.

Pour Tindani Tiébini Martin, Secrétaire Général de l’Association, le don en vivre est composé des pâtes alimentaires, du riz, de l’huile et des boites de conserves.

Cerise sur le gâteau, de bonnes volontés se sont aussi illustrées, en  accompagnant l’initiative avec des bavettes et des casquettes.

Une manière aussi pour eux, d’accompagner cette couche vulnérable à faire face à la situation de crise qui prévaut depuis quelques temps.

« Puisque notre devoir est de perpétuer ces genres d’actions, nous allons le poursuivre dans l’avenir. C’est pourquoi nous invitons toutes les bonnes volontés  à nous accompagner. C’est le lieu aussi de remercier l’initiateur de ce projet M. Azanlédji Jule, Président de notre association, également conseillé municipal dans le Golfe 5 », a indiqué le Secrétaire Général de l’Association.

Honneur aux bonnes volontés

En effet, l’initiative engagée par l’AIDEC, a été possible grâce l’appui et l’accompagnement d’imminentes  personnalités, qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour qu’elle devienne une réalité.

Au nombre de ces personnes dont le soutien a été de taille, Aboka Kossi, Maire de la Commune Golfe 5 et son Adjoint.

Autres soutiens de taille et qui à l’occasion se sont illustrés par leur présence, Dodo Obilalé, Ex-capitaine des Éperviers nationaux, Gabrielo Kpadénou, Président de l’Association Magnola, Togbui Awala, Chef traditionnel dans le Golfe 5 et  le Directeur de l’Espace culturel Hotsi depuis Tsévié, pour ne citer que ceux-là.

« J’ai décidé de me joindre à cette initiative parce que c’est une très belle  initiative et elle est très  humaine. La situation de handicap est un peu négligée au Togo ainsi qu’en Afrique. Donc il s’agit d’une initiative à encourager et à faire en sorte que ça se perpétue, ceci, par l’accompagnement et la réinsertion de ces personnes dans la vie ainsi qu’au niveau éducatif », a souligné Dodo Kodjovi Obilalé, Ex-Capitaine des Éperviers.

Une initiative appelée à se perpétuer

En effet, la situation de handicap ne saurait être un frein à l’épanouissement de l’être humain.

Dans cette logique, l’AIDEC s’engage à renforcer davantage son accompagnement  au bénéfice des populations vulnérables.

Pour son Président, Jules Azanlédji, l’objectif est clair, c’est d’accompagner les populations  vulnérables au Togo comme à l’étranger.

« Nous avons jugé en cette période de crise de Covid-19, accompagner les personnes vivant avec un handicap y compris les sourds-muets et les non-voyants. On va toujours continuer et c’est pourquoi nous faisons appel aux partenaires et toutes bonnes volontés à nous soutenir».

Caleb AKPONOU

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire