Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 mai 2020

Covid-19: L’ONG SADD appelle à plus de solidarité des entreprises minières dans les communautés hôtes


Engagée dans la promotion des droits économiques et sociaux des communautés hôtes des entreprises multinationales, l’ONG Solidarité Action pour le Développement Durable (SADD), a mené du 15 mars au 06  avril, une enquête sur la responsabilité sociétale des entreprises en cette période de coronavirus. Cette étude qui vise à évaluer le degré de sensibilisation  et d’accompagnement des communautés, révèle une contradiction.
 
Pour faire respecter le droit des populations des communautés hôtes des entreprises multinationales en cette période de Covid-19, une étude a été diligentée du 15 mars au 06 avril par l’ONG SADD.

L’objectif est de parvenir à faire une idée sur l’accompagnement des multinationaux aux populations des communautés hôtes.

Un constat qui contraste

Malgré les efforts enclenchés par le gouvernement, le constat de l’équipe SADD contraste avec la réalité sur le terrain, surtout en milieux ruraux.

Ainsi jusqu’au 06 avril,  « il est à noter que les communautés hôtes en EMNS minières n’ont jusque-là, bénéficié d’aucune mesure d’accompagnement de la part des entreprises ni des projets en terme de responsabilité sociétale des entreprises face à la pandémie de Covid-19 ».

Mieux encore, au niveau comportemental des populations, si les mesures barrières sont plus suivies dans les grandes villes comme Lomé, sauf la distanciation sociale, il est à noter qu’elles sont quasiment ignorées dans les milieux reculés.

Au titre d’exemple, « à Vogan, à 48 km au Sud Est de Lomé, seulement un dixième (1/10) de jeune porte le cache-nez et trois dixième (3/10) d’adultes le porte également. Idem dans les villes de Tabligbo, Hahotoé et dans les villages de Kinikondji, Sikakondji, Tokpli, et Kpomé », pour ne citer que ces villes à  titre illustratif.

De la nécessité d’y remédier

Face à cette situation qui risque d’accroitre la propagation de la pandémie, les responsables de l’ONG SADD appellent donc à l’implication des organisations de la société civile.

Ceci, pour accompagner le gouvernement dans la diffusion de bonne et juste informations ainsi que sa mise en application.

Un engagement solidaire

Conscient  que  le gouvernement seul ne pourrait tout faire, l’ONG après son constat amère sur le terrain, a décidé de venir en aide aux populations, ceci, à travers une action de solidarité.

Dans cette logique elle a procédé du 20 au 22 avril, à une tournée de mise à disposition des kits.

Une manière d’accompagner les populations surtout les plus vulnérables, en cette période crise sanitaire doublée d’une crise économique.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire