Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 mai 2020

Décentralisation : Payadowa Boukpessi rappelle le préfet de la Kéran à l’ordre

Payadowa Boukpessi
Après constat des relations conflictuelles qui existent entre le Préfet de la Kéran ainsi que les trois maires de ladite localité, Payadowa Boukpessi, Ministre de l’Administration Territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, rappelle le préfet à l’ordre. Dans une note en date du 18 mai 2020, il invite ce dernier, à une franche collaboration avec les différents responsables communaux et ceci, dans le but de faire aboutir la décentralisation locale.
Le processus de décentralisation qui a abouti le 30 juin 2019 à l’élection des responsables communaux, donne naissance à des conflits d’intérêts entre les préfets et les nouveaux maires.

C’est le cas notamment de la préfecture de la Kéran, où le préfet entretient depuis quelques temps des relations conflictuelles avec les trois maires de la localité (Kéran 1, Kéran 2, Kéran 3), au point de leur refuser toute collaboration et de les traiter comme des subalternes.

Une situation qui n’est pas du goût, du Ministre de tutelle, Payadowa Boukpessi, qui dans une note en date du 18 mai, constate les faits reprochés au préfet en indiquant : « vous continueriez de gérer la Préfecture comme si la décentralisation n’était pas effective dans la Kéran ». Et d’enfoncer plus loin, « vous auriez tendance à considérer les Maires comme vos subalternes à tels points qu’ils estiment ne bénéficier ni de votre appui, ni de vos conseils, mais qu’en lieu et place, vous leur imposez des dictats et vous vous opposez à toutes leurs initiatives pour la bonne marche de leurs collectivités locales respectives ».

Relevant que cette situation conflictuelle a abouti à un « incident sérieux et regrettable », intervenu en présence des cadres de ladite localité venus pour des dons à la riposte contre la pandémie de coronavirus, le ministre appelle à rectifier le tir.

Et ceci, en rappelant au préfet son devoir, qui lui impose une bonne et franche collaboration avec les maires.

Mieux le ministre d’ajouter en seconde recommandation : « votre mission de contrôle de légalité, n’exclut pas une considération et une consultation des maires  que vous devriez associer aux décisions qui touchent aux domaines de leurs compétences ».

Dans cette logique, le ministre invite également le préfet à « l’impérieuse nécessité », d’entretenir de bonnes relations avec les cadres du milieu en vue de se faciliter « la mission de représentant du pouvoir central ».

Rappelant au préfet, que les maires sont appelés à jouer un rôle important dans leurs localités respectives, en ce qui concerne la lutte contre la pandémie de coronavirus, le ministre invite donc à prendre des dispositions indispensables dans le sens.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire