Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 mai 2020

État d’urgence sanitaire: Le CACIT relève 19 cas de violations des droits l’Homme dont 2 décès

Me Claude Amégan
Dans une déclaration liminaire rendue publique mercredi, le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT), relève  sur la période allant du 1er avril au 17 mai, au total 19 cas d’allégations de violation des droits de l’Homme dont deux (2) décès. Des violations commises par les forces spéciales anti pandémie.

Avec la confirmation des premiers cas positifs à la pandémie de coronavirus, le Chef de l’État a dans son adresse à la nation le 1er avril, décrété l’État d’urgence sanitaire.

Et au nombre des initiatives qui seront engagées pour limiter la propagation de la pandémie, l’instauration d’un couvre-feu allant de 20 h à 6h puis ramené de 21 h à 5h.

Pour le CACIT, «dès le lendemain de l’annonce de l’état d’urgence, un mécanisme d’Alerte Précoce (MAP) consistant en un dispositif de monitoring et d’opérationnalisation de l’Observatoire nationale de prévention de lutte contre la torture au Togo », a été déployé.

Objectif, documenter la situation des droits de l’homme, apporter une assistance aux victimes et contribuer au renforcement de la cohésion nationale.

Dans cette logique, le Collectif a recensé sur la période allant du 1er avril au 17 mai, 19 cas d’allégations de violation des droits de l’Homme dont deux (2) décès.

Ainsi note-il, sur les 19 cas de violation recensés, 11 cas sont documentés et traités.

« Parmi les 11 cas documentés, on note 3 cas d’atteintes à l’intégrité physique à Lomé, 2 cas dans la préfecture des Lacs (Dévikinmé), 4 cas dans les régions des plateaux plus précisément dans la préfecture d’Akébou et 2 morts », a déclaré Me Claude Amégan, président du Conseil d'Administration du CACIT.

En effet, parmi les cas documentés rappelle le Collectif, 4 ont  bénéficié de l’assistance médicale urgente, 4 plaintes sont également rédigés, dont une déposée auprès du Cabinet du Procureur de la République, le 12 mai 2020.

Ceci, « avec requête aux fins d’autorisation à pratiquer une autopsie sur le corps du feu Gueli Kossi décédé le 13 avril 2020 ».

Un sondage d’opinion en cours

Pour recueillir les perspectives des populations sur la mise en œuvre de l’état d’urgence, le CACIT a également initié un sondage d’opinion et appelle  donc les populations à y participer massivement via le  lien : https://bit.ly/CCAPTOGO

Mais cependant,  il tient à encourager le gouvernement dans ses efforts de lutte contre la pandémie, mais ceci, dans le respect des droits de l’Homme.

Aux partenaires au développement, il les remercie pour les différents efforts engagés dans l’accompagnement du pays dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Et à la population, il l’invite au respect strict des mesures barrières afin de limiter la propagation de la pandémie.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire