Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 mai 2020

Coton: Une richesse depuis la production à sa transformation


Premier Produit d’exportation agricole au Togo, le coton joue un grand rôle  en termes de création de richesses et d’emplois et contribue énormément au développement.
 
Communément appelle l’or blanc, le coton est apprécié pour son utilité et son intervention dans la fabrication de différents produits. Au Togo, cette culture  constitue le premier produit d’exportation agricole. 
 

Selon les sources de la filière coton, une balle de coton, se compose de « fibres de coton retirées de leur graine au cours de l’égrenage et emballées pour en faciliter la manutention, l’entreposage et le transport ».


Ainsi une balle de coton après égrenage, séchage et nettoyage pèse environ 218 kg.


A quoi sert-il après


En effet le coton qui a diverses utilités intervient dans la fabrication de plusieurs choses.


Selon  National Cotton Council of America, une balle peut être utilisée dans la fabrication de « 313 600 billets de 100 dollars » ; avec une balle de coton, on peut produire « 780 chemises de nuit » ; avec une balle, on peut produire « 21960 mouchoirs » ; avec une balle de coton, on peut produire « 6460 soutiens gorges » ; avec une balle de coton, on peut produire « 733 culottes » ; avec une balle de coton, on peut produire « 409 foulards » ; avec une balle de coton, on peut produire, « 3085 couches » ; avec une balle de coton, on peut produire « 2104 shorts de boxeurs » ; avec une balle de coton, on peut produire « 1256 taies d’oreillers » ; avec une balle de coton, on peut produire « 1217 t-shirts » ; avec une balle de coton, on peut produire « 379 pull-overs » ; avec une balle, on peut produire « 374 pantalons » ; avec une balle, on peut produire « 249 jeans » ; avec une balle, on peut produire « 249 draps ».


Une source de richesse donc, pour les producteurs ainsi que les transformateurs.


Ainsi au Togo, pour accroître sa productivité, différentes initiatives aux nombre desquelles la mécanisation du secteur, l’introduction de nouvelles variétés sont également engagée.


L’objectif étant de parvenir à faire du secteur un véritable pôle de développement.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire