Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 mai 2020

Togo : La production du café croît de 95% en 5 ans grâce au recépage des vielles plantations



La culture du café reprend vie avec une production estimée à 21.316 tonnes la campagne 2019-2020, grâce à l’opération de recépage des vieilles plantations de caféiers dans le cadre du projet  d’Appui au Secteur Agricole (PASA).
 
Deuxième produit d’exportation agricole après le coton, le café pourra davantage contribuer au développement du pays, avec l’opération de recépage  des vieilles plantations.

Une opération qui s’est soldée dans l’intervalle de 5 ans, par une croissance de productivité de l’ordre de 95%.
Ainsi la production de la campagne 2019-2020 est de 21.316 tonnes contre 10.950 tonnes à la campagne 2013-2014.
Mieux, l’opération de recépage engagée dans le cadre du projet PASA,  a permis de redonner vie à des plantations vieilles de plus de 40 ans.


Selon le document « régénération  des plantations de caféiers au Togo », du Ministère en charge de l’Agriculture, l’opération a permis  de régénérer les capacités d’environ 8.714 ha de caféiers.


Redonner vie aux vieilles plantations de café  d’Amou


D’après les études diagnostiques menées entre 2010 et 2011 par la Société Française de Réalisation d’Etudes et de Conseil (SOFRECO), environ 61% des plantations caféières (soit plus de 24.000 ha) sont vieilles et dégradées. D’où la nécessité de les régénérer.
  

Ainsi, depuis la campagne agricole 2011-2012, l’Union Amou Sud (Union de coopératives à la base dans la préfecture d’Amou), va mettre le cap sur la régénération des vieilles plantations en vue d’accroître la productivité du café dans la localité.


Cette initiative engagée avec l’appui d’un opérateur économique, à travers l’accompagnement technique et la fourniture d’engrais, va permettre  dans l’intervalle de 3 ans, de recéper 462 ha et de passer d’une production de 300 tonnes à 600 tonnes, soit une augmentation de production de 100%.


Ainsi depuis, d’autres coopératives et groupements agricoles  ont décidé de suivre.


C’est le cas notamment de l’Union Technique Café et Cacao (UTCC), partenaire de PASA, en collaboration de FUPROCAT « COOP-CA », qui va se donner pour mission d’étendre l’initiative à toutes les autres zones de production nationale.

Une opération qui va donc nécessiter dans la revue à mi-parcours du PASA du 23 Avril au 2 mai 2014, un financement de 90 millions FCFA.


Rappelons que sur un intervalle de cinq ans (2014 à 2019), la productivité de café est en constante croissance au Togo.


Passée de 10.590 tonnes en 2014, la production devra atteindre  17.934 tonnes en 2017, pour 18.476 tonnes en 2018, 20.554 tonnes en 2019 et 21.164 tonnes en 2020, soit une croissance générale de productivité de 95% entre (2014-2020).


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire