Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 mai 2020

Togo : Le projet pilote d’agropole de Kara en pleine évolution


Initié pour accroître la productivité dans le secteur agricole à travers la valorisation de l’agro-industrie et des chaînes de valeur, le programme  d’implantation des agropoles dans sa phase pilote, a déjà mobilisé 38 milliards FCFA et poursuit son chemin.
 
Le secteur agricole qui emploie 60% de la population active et contribue à 40% au PIB (Produit Intérieur Brut), devra davantage contribuer au développement  avec l’implantation des agropoles.


Dans sa phase pilote à Kara, l’initiative qui vise l’implantation d’une dizaine d’agropoles sur l’étendue du territoire national, a déjà mobilisé un financement de 38 milliards FCFA.


Soutenu par des partenaires tels que la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), le projet  devra permettre de créer plus d’emplois,  en mettant l’accent sur la formation des producteurs, la valorisation des chaînes de valeur ainsi que l’agro-industrie.


Dans l’ensemble, les agropoles devront aussi permettre de renforcer la lutte contre la pauvreté en assurant aux populations, une autosuffisance alimentaire.


L’exemple de l’agropole Kara


Dans sa phase pilote, l’implantation du premier agropole à Kara, se veut une initiative  de taille pour mieux lutter contre la faim et la pauvreté.


Selon les projections faites dans le cadre du plan stratégique de développement des agropoles au Togo (2017-2020), l’initiative devra directement profiter à 303.000 personnes, dont 51% de femmes.


Indirectement, il touchera près de 769.940 personnes dans la région de la Kara et ses environs.


Où  en sommes-nous ?


Lentement mais surement, les travaux de la mise en œuvre du premier agropole de Kara tendent vers la finalisation.


Déjà la semaine dernière, la première retenue d’eau d’une série de 10 à construire dans les Centres de transformation agricole est finalisée à Natchibore.

A ces retenues d’eau, dont la première a été finalisée, seront couplés de petits périmètres de 100 ha chacun destinées aux petits producteurs, femmes et jeunes.


Autre réalisation qui témoigne de l’avancée des travaux de l’agropole de Kara, l’opérationnalisation depuis mars, de la première unité préindustrielle de transformation de gingembre en huile essentielle à l’Université de Kara.


Cette autre réalisation, intervient dans le cadre de la concrétisation de l’Agropole Gingembre de l’Université de Kara, qui par le coup, vient de réussir sa phase de lancement. 


Mais déjà l’on apprend que le premier agropole proprement dit, sortira de terre en 2022.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire