Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 juin 2020

Anniversaire de Faure Gnassingbé : Que pensent les Togolais de sa gouvernance ?

Faure Essozimna Gnassingbé
Né le 06 juin 1966, Faure Essozimna Gnassingbé, célèbre ce samedi son 54ème anniversaire. Une célébration qui intervient un mois, après sa 4ème prestation de serment, qui du coup, le consacre pour un nouveau quinquennat. Occasion donc pour le site d’informations www.gapola.net, de recueillir l’avis de quelques citoyens sur la gouvernance incarnée par le Président de la République du Togo.   

C’est depuis 2005 que Faure E. Gnassingbé, préside la destinée du Togo. Cerise sur le gâteau, son 54ème anniversaire célébré ce samedi 06 juin 2020, intervient juste un (1) mois après sa prestation de serment pour un nouveau quinquennat à la tête du Togo.

Que pensent réellement les togolais de sa gouvernance ? Qu’attendent-ils du Chef de l’État ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles ont accepté répondre certains citoyens. Lisez plutôt !

Pour Michel, cet entrepreneur en Bâtiment Travaux Publics (BTP), 56 ans de vie sur terre, c’est un  long parcours qui nécessite une réelle célébration. Dans cette logique, « je profite pour souhaiter un joyeux anniversaire au Chef de l’État, qui pour moi fait beaucoup, surtout en ce qui concerne la facilité de création d’entreprises et la promotion de l’emploi aux jeunes».  Mieux d’ajouter, « si en toute conscience je sais que beaucoup d’efforts restent à faire dans le sens du développement, il est bon temps de reconnaître le travail abattu par le Chef de l’État ».
 
Abondant dans le même sens,  Dodji, ce maître couturier qui dit ne pas être informé de l’anniversaire du Chef de l’État, a tout de même profité de l’occasion pour nous donner son avis sur la question.

«Si le Président fête son anniversaire ou pas, ce n’est pas vraiment mon problème. C’est la gestion qu’il en fait du pays qui m’importe. En ce sens, je constate que le Togo n’est plus le même que ce qu’il était il y a 15 ans. Ce qui veut dire que des efforts sont engagés dans le sens du développement ». Mais toutefois de rappeler, « en dépit des efforts, on a l’impression que l’argent ne circule pas dans le pays, et ceci, bien avant même la pandémie de Coronavirus. Je souhaite que des efforts soient faits dans ce sens, afin de permettre à tous les Togolais de vivre dignement ».

Une logique que partage bien Clément, un jeune agent de sécurité qui pense que le Chef de l’État doit beaucoup faire, en ce qui concerne la valorisation des compétences et les réformes du système éducatif, qui selon lui, forme plus au chômage, qu’à l’emploi.

«Moi je suis depuis cinq (5) ans agent de sécurité avec une Licence en GRH (Gestion des Ressources Humaines). Vous ne croyez pas n’est-ce pas ?  C’est difficile mais je ne peux pas tout vous expliquer. Quelques fois, ce n’est pas la compétence qui manque mais c’est le fonctionnement du système qui rétrograde les gens. Et sur ce point, le Chef de l’État qui a déjà fait beaucoup, doit impérativement lutter que tous les Togolais aient la même chance en ce qui concerne l’emploi »
  
Ainsi devra-t-il conclure, tout n’est ni blanc, tout n’est ni noir en ce qui concerne la gouvernance de Faure Essozimna Gnassingbé.

Tout en reconnaissant les mérites du Président de la République, Paul, un étudiant à l’Université de Lomé, invite Faure Gnassingbé a renoncé à un 5ème mandat afin de faire place à l’alternance au Togo.

«Nous savons tous, les conditions dans lesquelles, il est arrivé au pouvoir. Et si jusqu’ici, les Togolais ont été assez tolérants avec lui, il ne faudra pas qu’il en abuse. C’est pourquoi, je lui conseille de finir son 4ème mandat et de faire place à l’alternance ».

Rappelons que Faure Gnassingbé a gagné la présidentielle du 22 février 2020, avec un score sans appel de plus de 70%.
 
Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire

  1. Soyons sérieux et responsable, l'anniversaire ne doit pas Primer sur la vie des enfants togolais qui souffrent depuis des années, le pays est enclavé par manque des voies de sortie surtout à l'intérieur du pays, on ne peut même pas manger trois fois par jour, nous faisons une agriculture de subsistance à de l'angrais très coûté, mais pour un anniversaire des millions vont couler, sans penser aux diplômés désœuvrés qui sont laissés à eux-mêmes, Que Dieu parle à vos cœurs !!! Merci

    RépondreSupprimer