Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 juin 2020

Financement de l’économie réelle : Le défi à relever, selon Reckya Madougou

Reckya Madougou
Reckya Madougou est sur tous les fronts pour apporter son expertise à la relance de l’économie africaine, après la pandémie à coronavirus. Dans un débat portant sur "Comment réinventer le modèle économique à l’aune de la crise sanitaire de la Covid-19 ?", sur "Africa Radio" l’Experte Internationale de la Finance Inclusive a plaidé pour la mise en place d’un mécanisme de financement pour soutenir les TPME africaines et Haïtiennes.
 
La pandémie de coronavirus a jeté la lumière sur les fragilités sanitaire, sociale et économique de plusieurs pays africains.

Une défaillance qui révèle plus que jamais, la nécessité de remédier durablement à ces vulnérabilités, pour faire  place à un développement plus inclusif. Mais comment réinventer le modèle économique à l’aune de la crise sanitaire ?

Pour Rekya Madougou, Promotrice du Think Thank & do RM, la question mérite tout son poids puisque le tissu économique des pays africains, est composé de Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME), qui selon les statistiques, représentent 90%  des unités commerciales.

En abordant le sujet, le webinaire initié il y a quelques semaines avec la participation des acteurs majeurs de l’économie du continent, s’est voulu concret en initiant, « un mécanisme de financement des TPME africaines et Haïtiennes, sous la forme d’un pitch projet qui devra permettre de répondre aux besoins de ces très petites et moyennes entreprises de façon réactive».

En outre, il est également proposé un ensemble de recommandations qui pourraient être consultées sur le www.teamrm.org
 

Replacer l’État au centre des enjeux nationaux

Selon la Conseillère spéciale du Président togolais, au-delà des initiatives engagées dans le sens de la reprise économique, l’État est appelé à jouer un rôle très indispensable dans l’atteinte des objectifs à terme.

Ainsi note-t-elle, « cette crise a montré le rôle indéniable de l’État non pas seulement en tant qu’Etat régulateur ou Etat policier, mais surtout Etat catalyseur puisque la crise a démontré que le rôle de l’Etat n’est plus seulement sur les questions infrastructurelles, mais surtout sociales et sociétales ».

Mieux, « c’est une crise qui a également révélé que si l’Etat ne prend pas des mesures idoines dans de brefs délais, on risque d’avoir une catastrophe humanitaire ».


Et que faut-il faire ?

Pour l’Ex Gardes des Sceaux du Bénin,  si la crise n’a pas sonné le glas apocalyptique comme l’avait susurré certains analystes, cette crise a par ailleurs révélé, la nécessité pour les États de faire du secteur privé, un second bras pour réaliser les investissements structurants.

Dans cette logique, elle propose que les États puissent «davantage libéraliser le secteur privé, tout en gardant l’inclusivité nécessaire, pour qu’on puisse avoir une croissance de qualité ». D’où la nécessité d’un cadre régulier devant stimuler l’économie réelle.


Réinventer le modèle économique à l’aune du Coronavirus

Avec les enseignements tirés de la pandémie de coronavirus, Mme Madougou, se veut optimiste dans un développement plus inclusif des pays africains.

Selon elle, « les États africains ont aujourd’hui compris que si l’on continue comme avant, nos États vont s’écrouler. Et l’Union Africaine a compris par exemple qu’il doit falloir que l’Afrique parle d’une même voix ».

Dans cette logique et pour y arriver, il doit donc falloir mettre la pression et continuer par faire du lobbying pour que les diverses réflexions menées dans plusieurs cadres, puisent permettre de maintenir les bonnes habitudes au service du développement en sortant de cette crise.

Mieux, ce qui se révèle également indispensable selon la promotrice de Think Thank & do RM, est « qu’on a compris que le rôle des États est indispensable lorsqu’on sort d’une crise et pendant que l’on y est encore ».

D’où l’appel à orienter les États vers l’économie réelle, pour fondamentalement changer la donne.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire