Tél:+228 92 42 51 78
latest

9 juin 2020

NOVISSI : La DCPJ met la main sur quatre escrocs


La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a démasqué quatre (4) escrocs, qui  depuis l’instauration du programme NOVISSI, s’en sont mis plein les poches. Ces derniers, se font passer auprès des bénéficiaires, comme des agents de la Direction  du programme NOVISSI ou des agents des  compagnies de téléphonie mobile au Togo.

Ils s’en sont mis plein la poche depuis l’instauration du programme d’aide sociale NOVISSI. Ils sont au nombre de quatre (4), dont trois (3) togolais et un (1) béninois, au nombre desquels, une femme âgée de la quarantaine.

Des arnaqueurs, qui jusque-là, procédaient par deux modes opératoires.

Selon l’Officier de police de la DCPJ, «dans le premier temps, les délinquants se présentent à la victime comme un agent de la direction du programme NOVISSI, désigné pour aider les bénéficiaires ». Et ceci, après être rassuré que la victime, n’a pas encore perçu sa tranche.

Dans cette logique, les délinquants procèdent à la  demande des références de la carte d’électeur puis in fine, les utilise pour encaisser les fonds qui sont destinés à la victime.

Dans le second cas, la stratégie plus raffinée, consiste à se faire passer pour un agent de téléphonie mobile mandaté pour aider les bénéficiaires du programme NOVISSI, dans l’activation des comptes.

Ainsi, les escrocs demandent à leur victime, « de se rendre dans un kiosque de Mobile Money et de faire le dépôt d’un certain montant sur un soi-disant compte d’activation qui n’est autre que le numéro du délinquant », qui sur le coup, encaisse les fonds.

Et ce n’est qu’après l’opération, que la victime se rend compte qu’elle s’est faite arnaquer.

Ainsi la Police nationale après enquête, est parvenue à mettre la main sur les 4 escrocs, qui  ont reconnu et avoué leur délit.

Dans cette logique, la DCPJ appelle  les populations à plus de vigilance et l’invite à ne pas communiquer des informations à caractère personnel aux individus qui n’inspirent pas confiances.

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire