Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 juin 2020

Togo : Cap sur le développement des infrastructures



Avec la mise en œuvre de son Plan National de Développement (PND), le Togo s’est engagé à mettre un accent particulier sur le développement de ses infrastructures qui, devront induire le développement économique du pays. Dans la logique a été annoncé en début d’année 2020, plusieurs travaux de réalisation d’infrastructures, qui devront donc participer à accroître le potentiel économique du pays.

Le Togo a en ligne de mire le développement des infrastructures pour renforcer l’accès des populations au marché, favoriser le développement du commerce et faciliter l’écoulement des produits locaux.

En ce sens a été entamé plusieurs travaux d’infrastructures au nombre desquels la voie Avépozo-Aného (30km), qui inclut la protection des cotes maritimes.

Cette voie qui s’intègre dans le Projet corridor Abidjan-Lagos, un programme d’envergure incluant cinq pays de la sous-région dont le Togo, devra favoriser au total, la construction d’une infrastructure routière longue de 1035 km.

En effet les travaux de la voie Avépozo-Aného, financé à hauteur de 96,543 milliards FCFA, devront à terme induire des travaux d’aménagements connexes comme les terrassements généraux, la construction de la chaussée et son élargissement, la construction des ouvrages d’arts et de drainage, l’aménagement de la signalisation, l’éclairage public et renforcer l’intégration régionale en favorisant les échanges intra régionaux.

D’autres chantiers en cours

En outre, d’autres travaux à l’instar de la construction d’une plateforme multi-services à Adakpamé, d’un pont sec à Cinkassé devront permettre de décongestionner le port de Lomé.

Autres travaux et pas des moindres, qui devront également faciliter le trafic économique, seront la construction des voies Lomé-Vogan, Lomé-Kpalimé, Notsè-Agou, Aouda-Kara, Sarakawa-Kanté, le contournement de Sokodé, la construction et la réhabilitation des voiries urbaines (Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bassar, Mango).

Dans les détails, c’est plus de 4000 Km de pistes rurales qui seront réhabilités. Cependant, il est aussi à rappeler que c’est plus 1000 milliards FCFA qui seront déboursés pour la construction de l’ensemble des infrastructures.

Edem KOAMI



 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire