Tél:+228 92 42 51 78
latest

8 juin 2020

Togo : Cap sur les défis et enjeux du plan d’urgence de transformation agricole


Le secteur agricole avec une contribution de 40 % au Produit Intérieur Brut (PIB), bénéficie d’un plan d’urgence pour sa transformation structurelle. Un plan qui consiste à encourager une reprise rapide de l’agriculture en vue d’en faire un véritable moteur de développement, de création de richesse et de lutte contre la pauvreté.
 
Avec la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND), le secteur agricole à travers l’axe 2, bénéficie d’un plan stratégique devant  booster son développement.

Un engagement qui vise donc, à mettre l’accent sur la transformation et la commercialisation des produits agricoles, agroalimentaires et instaurer des labels de qualité en vue de tripler les rendements et les revenus des petits producteurs à l’horizon 2025.

Et pour atteindre les objectifs à terme, le gouvernement s’est donc engagé à promouvoir la mécanisation agricole et les aménagements hydro-agricoles, promouvoir et valoriser les produits agricoles locaux, renforcer l’accès des acteurs des chaînes de valeur agricole au financement, à l’assurance maladie et à la protection sociale.

Mieux, il sera également question d’encourager la promotion de l’agriculture biologique, le développement de la production animale et halieutique avec le soutien à la création des ranchs et la construction d’au moins un abattoir moderne.

Au-delà, le gouvernement compte également accompagner le secteur agricole avec l’aménagement de 500.000 ha de Zones d’aménagement agricoles planifiées (ZAAP), créer 2 agropoles dans chaque région, soit une dizaine à l’horizon 2030, faciliter l’irrigation de 10.000 ha de terres pour l’installation de 40.000 jeunes, accompagner 2000 jeunes et femmes dans la création et le développement de leurs entreprises agricoles, habiliter 50.000 jeunes et femmes professionnels  dans l’exploitation et la commercialisation des produits d’élevage et assurer une offre de produits d’assurance pour un millions d’actifs à l’horizon 2022.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire