Tél:+228 92 42 51 78
latest

30 juin 2020

Togo : Daniel Agblévon révolutionne la pâtisserie à base du manioc

Daniel Komlavi Agblévon
Souvent fabriqué à base de la farine de blé, l’on pourrait avoir du pain et de la façon la plus innovante, à partir de la farine du manioc. Et c’est d’ailleurs ce que propose Daniel Komlavi Agblévon, jeune agro-entrepreneur, qui révolutionne la pâtisserie, en offrant de la valeur ajoutée aux produits agricoles locaux.

Engagé à donner de la valeur ajoutée aux produits agricoles locaux par sa transformation sur place, Daniel Komlavi Agblévon, n’a cessé d’innover dans le sens.

Et aujourd’hui, s’il y a bien une initiative qui promeut la transformation des produits agricoles de la matière brute au produit fini, c’est celle promue par ce jeune agro-entrepreneur.

Gestionnaire logisticien de formation, il va décider de révolutionner le secteur de la pâtisserie, en mettant sur le marché des pains fabriqués à base du manioc.

Aujourd’hui, c’est toute une gamme de produits agroalimentaires que propose son entreprise Wesaglory, localisée à Zanguéra à quelques mettre du péage.

« A part le pain, nous proposons des cakes, des friands, des croissants, des pizzas faits à base de la farine de manioc, de patate douce, de soja ou encore d’igname », nous-a-t-il confié.






Un savoir-faire

Grâce à un savoir-faire consacré par le prix de « Meilleur Planificateur de Pains à base de manioc », Daniel Komlavi Agblévon, compte révolutionner la consommation locale et donner plus de visibilité aux produits du terroir.

Ainsi nous livre-t-il, « nous avons fait le choix de la farine du manioc parce que comparé aux autres, le prix du produit brut ne connait pas de fluctuation. Ce qui me permet de facilement maitriser ma production et d’agir sur les autres ingrédients. A mon avis, si nous voulons valoriser les produits locaux, nous devons faire en sorte qu’ils soient pour les populations, les moins chers possibles ». 

Mais l’autre avantage et pas des moindres que procure la farine du manioc, c’est que contrairement au pain ordinaire, le pain à base du manioc est plus résistant et renforce l’immunité.


Des difficultés

Malgré la détermination et la volonté, Daniel Komlavi Agblévon, devra donc affronter certaines difficultés liées au financement et à la pandémie de coronavirus, qui ont dû plomber son activité.

Ainsi déplore-t-il, « je suis le seul à financer mon activité et malgré toutes les démarches, aucune institution bancaire ne veut nous accompagner. Autre difficulté reste le faible engouement des populations à consommer les produits locaux ».

Mais cependant, l’agro-entrepreneur qui croit en ses projets et en son talent, se veut optimiste pour l’avenir.


Des perspectives d’avenir

Malgré les difficultés, Daniel Agblévon ne compte pas baisser les bras.
Ce gestionnaire logisticien de formation, nourrit de nouvelles ambitions pour le secteur agricole togolais, avec à la clé, un projet de 1500 hectares d’orangers à l’horizon 2030.


A ce projet qui devra permettre d’accompagner les fonctionnaires et la diaspora à assurer leur retraite, sera ajouté l’élevage des bovins et des caprins pour accroitre les rendements.


Un amour pour l’agriculture

Gestionnaire logisticien de formation, Daniel Agblévon, fonctionnaire au Ministère de l’économie et des finances, également enseignant dans les universités privées, va se reconvertir en 2017 à l’agro-industrie. Et ce,  à la suite d’une recherche universitaire qui va le propulser dans le secteur 

Fort de son expérience à côtoyer les réalités des agriculteurs et à y consacrer plusieurs études, ce jeune agro-entrepreneur, malgré les ressources limitées, ne cesse d’innover pour promouvoir le développement du secteur. 

Son entreprise Wesaglory Corporation localisée à Zanguéra  non loin du péage, dispose d’une ferme à Badja sur la route de Kpalimé. Elle répond au 90-53-22-42 / 91-05-96-96 ou l’adresse mail wesaglory@gmail.com
  
@gapola
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire