Tél:+228 92 42 51 78
latest

17 juin 2020

Togo : La reconversion des artistes, un faux débat

Kossivi Egbetonyo
Devons-nous parler d’une mauvaise interprétation? L’on ne saurait le dire. Depuis le mardi 16 juin 2020, une note du Ministre en charge de la Culture, Kossivi Egbetonyo, invitant les acteurs culturels à une reconversion, fait soulever les polémiques sur les réseaux sociaux. Mais en réalité, il ne s’agissait que d’une action visant à accompagner ces derniers, en attendant que les activités culturelles proprement dites ne reprennent.
 
Depuis hier, les polémiques font leur petit bonhomme de chemin sur les réseaux sociaux. Et ce, suite à une lettre invitant les acteurs culturels qui le désirent, à souscrire aux produits FNFI, pour leurs activités de reconversion.

Une action qui en réalité, vise à accompagner ces derniers pendant la pandémie de coronavirus, en attendant que les activités culturelles proprement dites, ne reprennent.

Ainsi la note stipule, «dans le cadre de la mise en œuvre des actions d’accompagnement des acteurs culturels pendant la pandémie de coronavirus, une opportunité est offerte aux acteurs culturels », pendant la ladite période.

En effet, cet accompagnement qui se veut non contraignant poursuit dans cet élan, « les acteurs culturels qui désirent souscrire aux produits du FNFI pour leurs activités de reconversions, pourront bénéficier d’une formation en montage et management de projets, avant la soumission de leurs projets aux institutions financières agréées ».

L’objectif étant de former les artistes et de les amener à monter des projets culturels qui pourront être financés par le FNFI, l’opportunité a été également donnée aux acteurs de faire le choix des activités qu’ils désirent. Et ce, en attendant que les activités proprement dite ne reprennent.

Et selon les informations obtenues auprès du Ministère de la Culture, « une fiche à remplir, est préalablement  envoyée aux acteurs concernés, afin qu’ils ne choisissent eux même, ce qu’ils veulent faire durant cette période de pandémie ».

Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire