Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 juin 2020

Togo : L’Assemblée Nationale autorise la privatisation de la NSCT



Les députés ont adopté le lundi 29 juin 2020 à l’unanimité, le projet de loi portant autorisation de la cession de tout ou partie, de la participation de l’Etat dans le capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT). Une initiative qui vise à promouvoir un partenariat stratégique, devant favoriser le développement du secteur cotonnier.

Le gouvernement pourra entamer les négociations avec le groupe OLAM pour la cession d’une partie ou la totalité de sa part de capital dans la NSCT.

En cause, l’Assemblée nationale vient d’adopter le projet de loi portant autorisation de cession.

En effet, la démarche engagée se veut stratégique, puisqu’elle permet au gouvernement de trouver un partenaire de renom disposant de l’expertise nécessaire, susceptible de contribuer dans le domaine de l’agro-industrie, à l’atteinte de l’axe 2 du Plan National de développement, en ce qui concerne le secteur cotonnier.

Pour Yawa Djigbodi Tségan, l’adoption du projet de loi, devra d’une part, permettre d’assurer une gestion efficace et efficiente de l’industrie cotonnière. D’autre part, faciliter l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la chaine de production et de transformation de la filière coton.

Selon Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances, la loi adoptée, devra assurer à n’en point douter, l’augmentation des rendements par une amélioration des itinéraires techniques grâce à l’exploitation des résultats de la carte de fertilité initiée par le gouvernement.

Aussi elle devra favoriser la modernisation de l’outil industriel afin d’améliorer la collecte du coton et les performances d’égrenage.

En outre, elle pourra aussi participer au développement de la marque « Coton Made in Togo » et favoriser l’accroissement de la contribution de la filière cotonnière, à la création de la richesse nationale et des emplois massifs.

Caleb AKPONOU 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire