Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 juil. 2020

Affaire Madjoulba : L’expertise balistique de la France attendue

Col Madjoulba Bitala
Plus de deux mois après son assassinat, le mystère persiste sur les réels auteurs de la mort du Col Madjoulba Bitala, Ex Chef Corps du 1er BIR. Mais les choses pourront rapidement évoluer dans les jours à venir, avec l’appui de la France, qui apportera une expertise balistique au Togo dans le cadre de l’aboutissement de l’enquête.
Quelques jours après l’assassinat du Colonel Madjoulba Bitala, une Commission d’enquête composée de haut gradé de l’armée sera mise en place, pour élucider dans l’intervalle de deux (2) semaines, les conditions de ce meurtre.
  
Sauf que deux (2) mois après, le mystère demeure et les auteurs de ce crime, toujours restés inconnus.

Mais les choses pourront vite évoluer dans les jours à venir, puisque le Togo bénéficiera de l’expertise balistique de la France pour retrouver les auteurs ainsi que leurs complices.

Dans le sens, l’on apprend des confrères de la RFI, « qu’un vol particulier a atterri le dernier week-end  de juin à Paris. A son bord, des scellés que Calixte Batossie Madjoulba, l’ambassadeur du Togo en France et frère aîné de la victime, est venu remettre à la justice française. Ces scellés ? Des pistolets et des douilles saisis par les autorités togolaises à l’intérieur du camp militaire où le colonel Bitala Madjoulba, Chef Corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (BIR), a été assassiné ».

L’objectif de cette expertise balistique étant selon nos confrères, de confondre le ou les auteurs de l’assassinat. D’ailleurs annoncent-ils, qu’environ 75 pistolets ont été saisis avec leurs cartouches dans le sens de l’enquête.


Retour sur les faits

Le Col Madjoulba Bitala, celui qu’il convient aujourd’hui d’appeler Ex Chef Corps du 1er Bataillon d’Intervention Rapide, a été assassiné dans la nuit 3 au 4 mai 2020, dans son bureau au moment où tous les camps étaient consignés.

Une situation dramatique intervenue moins de 24 h après le serment, du Chef de l’État Faure E. Gnassingbé, reconduit suite l’élection présidentielle du 22 février 2020.

Cependant, il est à rappeler que plus de (2) mois après cet assassinat, aucune déclaration officielle ne vient entériner la position des autorités togolaises sur cette affaire.


Caleb AKPONOU
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire