Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 juil. 2020

Réformes au PAL : L’OTR en œuvre pour soulager les opérateurs économiques


L’Office Togolais des Recettes (OTR) poursuit ses efforts dans le sens de l’amélioration du Climat des affaires et dans l’accompagnement des opérateurs économiques maritimes et portuaires. Pour le Chef Division des opérations douanières, Moïse Akaya, les dernières reformes engagées au niveau de la Division douanière sont en phase avec le Programme National de Développement (PND).

Dans une interview accordée au journal Le Républicain-Info, le Chef Division des Opérations douanières, Moïse Akaya, revient sur les dernières réformes engagées par l’OTR, en vue d’assurer un mieux-être aux opérateurs économiques portuaires.

Pour le premier responsable de la Division des opérations douanières, les différentes réformes engagées, s’inscrivent en droite ligne avec le Plan quinquennal de développement (PND), qui vise à faire du Port autonome de Lomé (PAL), un hub logistique de la sous-région.

« Le PND est un programme ambitieux du Chef de l’Etat, qui entend traduire les ambitions d’émergence et de développement durable à travers la transformation structurelle de l’économie et des différents secteurs des chaines logistiques. Des réformes ont été engagées, au niveau de la Division des opérations douanières pour être en phase avec le PND surtout au niveau de l’axe 1 ». Ainsi souligne le Chef Division: « Au nombre des réformes, il faut dire que tout ce qui a été relevé comme difficultés ont été prises en compte avec la Cellule du climat des affaires pour répondre aux attentes des opérateurs économiques et pour désormais être davantage plus compétitif ».

Ainsi au titre des réformes engagées, Moïse Akaya, de citer entre autres, la dématérialisation du certificat d’origine, un processus qui permet aux opérateurs économiques de soumettre leur demande en ligne et de l’obtenir au bout de cinq (5) minutes.

Et ceci, avec pour impact direct, la baisse des coûts au niveau de l’importation, la limitation des tracasseries et la réduction des documents à joindre.

En outre, la réforme la plus remarquable selon le Chef Division douanière, « c’est la dématérialisation de la procédure douanière, qui se fait dans le système douanier automatisé qui permet désormais d’annexer les documents numérisés à la déclaration en détail et d’envoyer tout en ligne dans le système».

Davantage, des initiatives en cours, devront également permettre d’émettre en ligne les bons de conduire, en cas de besoins, de travailler avec les signataires pour obtenir le délai du dépôt du manifeste 24 h avant l’arrivée du navire et de faire tourner le scanner 24h/24 afin d’éviter les longues attentes.

Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire