Tél:+228 92 42 51 78
latest

18 juil. 2020

Sextape en milieu scolaire : Onze des 40 élèves risquent gros

Identifiés comme auteurs, coauteurs ou acteurs, des vidéos obscènes à caractères sexuel tournées dans les établissements scolaires, onze(11) des quarante (40) élèves arrêtés jeudi 16 juillet, toujours retenus à la Brigade de recherches et d’investigations et à la Police Nationale encourent des peines d’emprisonnement et d’amendes.

Suite aux vidéos virales à caractère sexuel tournées dans les établissements scolaires, les autorités togolaises qui ont  décidé de faire le ménage, on procédé jeudi dernier,  à l’arrestation  d’une quarantaine  d’élèves identifiés comme acteurs, auteurs ou  coauteurs.

Mais la situation se complique un peu davantage, puisqu’après investigations et interrogations, 29 des élèves arrêtés sur les quarante (40) sont libérés vendredi. Mais  onze (11) autres, dont 4 filles et 7 garçons, sont toujours maintenus à la Police Nationale et à la Brigade de recherches et d’investigations (BRI) pour la suite des enquêtes.

Ces derniers soupçonnés d’être les véritables cerveaux, encourent si les accusations sont avérées une peine de 2 à 6 mois de prison et une amende allant de deux (2) à 10 millions FCFA, selon l’article 139 du code pénal du Togo.


@gapola   


« PRECEDENT
SUIVANT »

4 commentaires

  1. Ça va donner de leçon aux autres

    RépondreSupprimer
  2. Et le cas de papson moutite ???après le cas des élèves ?

    RépondreSupprimer
  3. La police peut continue son travail même en cours de route que ça soit garçon qui pantalon sur les fesses que sa soit fille il faut ravagé tout.je remercie

    RépondreSupprimer