Tél:+228 92 42 51 78
latest

16 juil. 2020

Togo: Des OSC réclament justice pour les victimes de violences



En dépit des engagements pris par les autorités togolaises dans la lutte contre l’impunité en domestiquant les textes internationaux dans le sens, force est de constater selon les Organisations de la société civile (OSC), que l’impunité se poursuit de plus belle. Et face à ce qu’elles qualifient de l’inaction constante des autorités, les OSC dans une déclaration en date du 15 juillet, appellent donc à rectifier le tir. Et pour coordonner la lutte, elles lancent l’initiative dénommée « Action Solidaire citoyenne, n’oublions pas les victimes ».

Malgré les engagements pris par les autorités togolaises dans le sens de la lutte contre l’imputé, les Organisations de la société civile constatent que depuis des années les lignes n’ont réellement pas bougées dans le sens de la lutte contre le phénomène.

Au contraire, «l’inaction constante des autorités togolaises face aux violations et atteintes aux droits humains est l’une des raisons à l’origine de la spirale de violences qui sévit dans le pays ».

Et pourtant, les organisations notent que le Chef de l’Etat depuis 2007, a lancé la campagne contre la violence et l’impunité au Togo, en déclarant, « Je tiens à proclamer haut et fort plus jamais ça sur la Terre de nos aïeux ».

Un simple discours selon les organisations, puisqu’au nombre des crimes restés impunis, l’on cite Anselme Sinandaré (12 ans), Douti Sinalengue (21 ans), Richard Agrigna (17 ans), Jojo Zoumekey (13 ans), Moufidou (11 ans) et bien d’autres, pour ne citer que ceux-là.

Rectifier le tir

Face à ce qui suit, les OSC demandent donc aux autorités togolaises de prendre toutes les mesures juridiques et pratiques pour que les personnes soupçonnées face objet d’une enquête.

De plus, elles les invitent à rendre public les modalités et les rapports de toutes les enquêtes conduites et de veiller à une plus grande transparence et à un accès à la justice par les populations.

De la nécessité de renforcer la lutte

En effet pour renforcer la lutte, les OSC ont aussi décidé de lancer l’initiative dénommée « Action Solidaire Citoyenne n’oublions pas les victimes ».

Une initiative qui devra permettre de renforcer et d’encourager le débat sur la violation des droits de l’homme et la lutte contre l’impunité et d’emmener les autorités togolaises à prendre ses engagements.

En outre, elle devra aussi  permettre de susciter davantage l’intérêt des autorités dans la lutte contre l’impunité et d’obtenir l’appui et soutien des partenaires du Togo sur le respect des droits de l’Homme et le renforcement de l’Etat de droit.

Caleb AKPONOU

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire