Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 juil. 2020

Togo : La Gendarmerie prend deux voleurs en fragrant délit



Dans la nuit du 24 au 25 juillet 2020, la Gendarmerie togolaise a réussi à mettre la main sur Dossou Koumako (30 ans) et Kpetigo Koffi (21 ans), deux (2) voleurs récidivistes qui ont réussi à défoncer la porte d’une boutique de vente de matériels électroniques à Avédji, et dont le propriétaire, n’est autre qu’une connaissance de ces brigands.

Dossou Koumako et Koffi Kpetigo, tous deux maçons de profession et demeurant à Adidogomé, vont dans la nuit du 24 au 25 juillet 2020, se rendre à Avédji pour une opération visant une boutique de vente de matériels électroniques, dont ils connaissent bien le propriétaire.

Ainsi après avoir défoncé la boutique et emporté les matériels à bord d’un taxi pour les débarquer dans une maison à proximité de la Pharmacie des Etoile à Lomé, et ce, dans l’intention de les revendre après, le propriétaire de la boutique ne va constater que dans la nuit tardive la forfaiture avant d’alerter la gendarmerie.

Dépêchée dans l’immédiat sur les lieux, la Brigade territoriale va donc les surprendre au moment où ils débarquaient avec leurs butins  composés de ventilateurs, des lecteurs dvd, des régulateurs, des uffers, une imprimante portative, des casques écouteurs, des disques durs, des téléphones portables, une rallonge,  des décodeurs pour ne citer que ces matériels.

Interrogés par les éléments de la Gendarmerie, les deux (2) brigands qui ne sont pas à leur premier essai, ne vont donc pas nier les faits.

Ainsi dans les jours à venir, ils seront donc conduits devant le Procureur de la République, pour répondre de leurs actes. Par l’occasion, la Gendarmerie invite donc les populations à plus de vigilance.

@gapola

« PRECEDENT
SUIVANT »

3 commentaires

  1. Dieu merci pour le propietaire. Pourquoi on cache leurs visages? ils ont ruiné le gard. Dieu seul sait quelle privation le monsieur s'est donné avant de mettre en place cette boutique de valeur. Vaiment ayez pitié de notre souffrance dans ce pays.

    RépondreSupprimer
  2. Article mal écrit voire histoire mal racontée. Jetez un coup d'oeil à la chronologie, comment la gendarmerie a-t-elle su que les présumés voleurs sont à la pharmacie des Etoiles ? Vous devez arrêter de relayer systématiquement les comptes-rendus de la police et de la gendarmerie sans les avoir vérifiés vous-mêmes.

    RépondreSupprimer