Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 juil. 2020

Togo : Le MIFA en deux ans d’exécution


Avec une contribution de 40% au PIB (Produit Intérieur Brut), l’agriculture qui emploie 60% de la population active représente l’activité de base des Togolais. Ainsi pour booster l’accompagnement au développement et promouvoir davantage le financement agricole, le gouvernement va en juin  2018, lancé le MIFA (Mécanisme Incitatif de Financement Agricole) basé sur le partage de risques. Deux ans après (juin 2018), les résultats sur le terrain sont palpables.

Créé pour soutenir et structurer le secteur, le MIFA a permis de mener des actions qui ont résolu tant soit peu les problèmes de financement auxquels est confronté le secteur. Les résultats obtenus en six (06) mois d’exécution ont concouru à la transformation du mécanisme en société anonyme avec un capital de dix (10) milliards de francs CFA.

Aujourd’hui, on se rend compte que le secteur jouit d’importants financements de la part des institutions financières et les capacités des acteurs sont renforcées. Le MIFA a permis de répondre aux besoins du marché grâce à une meilleure structuration des maillons. Plus encore, neuf (09) institutions financières nationales ont alloué plus de 14 milliards de francs CFA à 144.000 acteurs (toute filière confondue) dont 125.000 producteurs. Les activités du mécanisme ont permis de créer près de 162.678 emplois directs et indirects et d’améliorer significativement le revenu et les conditions de vie des agriculteurs.


Intensification des actions en 2020

La nouvelle ambition des autorités est de renforcer davantage le rôle de l’agriculture dans la création de richesse. Cela passe par l’amélioration des conditions de vie des acteurs à travers le développement de produits d’assurance (assurance maladie, assurance agricole et prévoyance sociale). En cette période de crise sanitaire, le MIFA a participé à la mise en œuvre du Plan d’urgence du gouvernement dans le secteur agricole. De petits producteurs ont déjà eu accès aux intrants agricoles et aux services de mécanisation dans les filières stratégiques comme le maïs, le soja, le riz et le coton.

Pour l’année 2020, les responsables veulent atteindre le financement de 50 milliards de francs CFA en faveur de 400.000 acteurs et créer 450.000 emplois. Sur ces 50 milliards, le MIFA a déjà introduit un portefeuille de projets d’une valeur de 30 milliards de francs CFA auprès des institutions financières. Il envisage également de renforcer sa présence à l’intérieur du pays à travers la mise en place de nouvelles antennes préfectorales.


@gapola
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire